Lors d’un premier voyage au Japon, malgré la barrière de la langue si différente de la nôtre, le choc n’est pas aussi énorme que lorsqu’on débarque à Madagascar par exemple. Néanmoins, certains comportements des japonais et certaines choses sont surprenants quand on ne s’y attend pas.

Voici ce qui m’a frappée en foulant la terre nippone.

1/ Les toilettes

Lorsque je voyage, j’ai toujours cette question qui me trotte dans la tête : « où diable vais-je trouver des toilettes ? » et surtout « dans quel état seront les toilettes que je vais dégoter sur la route ? »

Hé bien lors d’un voyage au japon, ce n’est nullement un problème : non seulement il y a des toilettes publiques un peu partout dans les gares, les stations de métro, sur les sites touristiques… mais en plus elles sont gratuites et d’une propreté hallucinante : 2 qualificatifs qui ne vont pas bien ensemble lorsqu’on parle de toilettes publiques dans de nombreux pays !

Mais ce qui m’a fait mourir de rire, ce sont les options dont vous disposez dans tous les toilettes :

  • siège chauffant pour vos petites fesses
  • choix du type de « jet d’eau » avec réglage de la pression s’il vous plaît
  • musique « bruit de la chasse d’eau » pour couvrir les bruits gênants

Franchement, la première fois, ça surprend ! Quelquefois, il y avait tellement de boutons que je ne trouvais pas le bouton de la chasse d’eau !!!

voyage au Japon toilettes

 

2/ L’anarchie totale des fils électriques

Comment les japonais, si en avance sur la technologie, peuvent avoir un tel réseau de fils électriques ?… J’en suis restée sans voix tellement visuellement c’est atroce. Dans toutes les rues, le réseau de fils électriques semblent avoir été conçu par un adepte des jeux de casse-tête chinois…

Fils électriques Japon

 

3/ L’extrême politesse des japonais

La politesse des japonais est si extrême que la première fois, j’ai eu l’impression qu’on se foutait de moi (forcément on a un peu perdu le sens des bonnes manières dans nos pays occidentaux). Les commerçants vous remercient X fois en s’inclinant, les contrôleurs dans les transports s’inclinent en entrant et en sortant d’un wagon… On pourrait envoyer certaines personnes de chez nous faire un stage au Japon, cela leur ferait le plus grand bien !

Et puis, combien de fois dans la rue, alors que j’étais paumée avec ma city map un japonais s’est arrêté pour me proposer son aide, ou carrément de m’accompagner !

 

4/ Les imitations de plats en vitrine

Au Japon, quasiment tous les restaurants, fast-food, glaciers et salons de thé présentent en vitrine des illusions criantes de vérité des plats proposés dans leur carte. Franchement, c’est super bien imité jusque dans les moindres détails et pour le voyageur, cela peut éviter les mauvaises surprises liées à une commande au hasard !

On ne verrait jamais cela en France ! Mais au Japon l’industrie de la fabrication de plats en plastique est énorme ! D’ailleurs, si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’excellent article de Camille Oger du blog Lemanger.

sampuru Japon

 

5/ Les vélos qui roulent sur les trottoirs

La discipline au japon semblant être le maître-mot, j’ai été plus que surprise de voir les vélos rouler sur les trottoirs. J’imagine que c’est légal, mais quand on est piéton, c’est juste pénible de devoir s’écarter toutes les 2 minutes pour laisser passer un vélo qu’on n’entend même pas arriver.

6/ Le nombre de « trucs » comestibles non identifiés

C’est bien le premier pays où je vois dans les magasins et sur les marchés autant de trucs à manger que je ne connais pas, que je ne reconnais même pas et que je goûte des choses sans même savoir après coup ce dont il s’agit… Avis aux aventuriers culinaires et aux gourmets curieux… 😉

cuisine japon

 

7/ L’absence de poubelles dans les rues

Autant l’incroyable propreté est frappante au japon, autant l’absence de poubelles l’est tout autant ! Combien de fois, je me suis retrouvée « conne » avec un papier, un détritus à jeter sans savoir quoi en faire !

8/ Voyage au Japon : petit déjeuner « nouilles et sushis »

Lors d’un voyage au Japon, le matin, on est loin de nos toasts beurrés, de nos chers croissants et de notre confiture étalée sur un morceau de baguette ! Ne cherchez pas non plus votre Nesquick, car au Japon, le petit déjeuner, c’est un bol copieux de nouilles avalés au comptoir ou du poisson cru… J’avoue, les sushis j’adore, mais pas au p’tit déj’ ! Je n’ai pas pu avaler oursin, thon, crevette, même tout frais de bon matin !

sushis au Japon

 

9/ L’amour de la France

J’ignorais que les japonais vénéraient à ce point-là notre bonne vieille France… Lors de mon voyage au Japon, Combien de boutiques j’ai vu avec un nom français, combien de tee-shirts avec une inscription en français, combien de sourires japonais se sont élargis rien qu’en apprenant que j’étais française…

Bon là où ça le fait moyennement c’est quand certaines expressions sont mal traduites ou mal orthographiées…

amour de la France au Japon

 

10/ Le prix exorbitant des fruits et légumes

J’ai dû prendre ma calculatrice plusieurs fois pour être sûre que je ne faisais pas une erreur de conversion… mais non, c’était bien ce prix-là !!! Un melon à 50€, une carotte à 3€, une pomme à 4€, une endive à 5€ (pièce, hein, pas le kg !!!)… Les fruits et légumes sont quasiment un cadeau à offrir au Japon. D’ailleurs les légumes sont emballés individuellement et certaines boutiques proposent des coffrets à offrir avec un melon ou une mangue par exemple.

Bon, je vous rassure quand même si, comme moi, vous aimez les fruits : lors d’un voyage au Japon, on arrive à trouver quand même des endroits avec des prix, pas donnés mais à peu près décents.

prix des fruits au Japon

 

Et vous, avez-vous déjà été au Japon ? Qu’est-ce qui vous a particulièrement frappé là-bas ?

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !