La randonnée pour le Boiling Lake, c’est LA rando mythique de la Dominique ! On m’avait promis des marches, des milliers de marches sur quasiment toute la longueur du parcours – une rando avec que des marches, c’est vraiment possible ??? -, on m’avait promis des paysages époustouflants, on m’avait promis un parcours éprouvant pour les muscles des cuisses et des mollets… Toutes les promesses ont été tenues !
Mais je suis tellement heureuse – et un peu fière j’avoue – d’avoir relevé le défi du Boiling Lake, non seulement parce que seule une élite va au bout du parcours mais aussi parce que c’est le défi extrême de la Dominique, celui dont rêvent tous les randonneurs qui posent le pied à la Dominique ! 13 km de marches, environ 1000 m de dénivelé mais un cadre qui ne peut qu’émerveiller le voyageur…

Morne Trois Pitons la Dominique

Le Boiling Lake, qu’est-ce que c’est ?

Situé dans le Parc de Morne Trois Pitons où règne une intense activité hydrothermale, à une dizaine de km à l’Est de Roseau, le Boiling Lake est le 2ème plus grand lac bouillant du monde (le 1er est Le Frying Pack Lake en Nouvelle-Zélande). Avec un diamètre de 63 m et une eau à 82°C, le Boiling Lake ressemble à un immense chaudron avec un énorme bouillon en son centre… enfin pour ceux qui ont la chance de le voir. Car s’il faut être suffisamment sportif et endurant pour aller jusque là, il faut aussi que le temps soit dégagé… Nombreux sont ceux qui sont arrivés au bord du Boiling Lake et qui n’ont vu qu’un épais brouillard !
Invoquez donc la chance au départ de la rando pour le Boiling Lake car arriver au bout pour ne rien voir… c’est hyper frustrant vu la souffrance liée à l’effort !

lac bouillant dominique

Ma sublime et éprouvante rando pour le Boiling Lake

Le départ

Je n’avais pas prévu de faire la rando pour le Boiling Lake ce jour-là, car à ce moment, je logeais à Portsmouth au nord de la Dominique. Mais la météo annonçait une journée parfaite avant une dégradation… Donc ni une ni deux… Debout 5H30 du matin, aïe aïe aïe, ça pique et il me faudrait des allumettes pour tenir mes paupières ouvertes ! Mais l’excitation est là et va se charger de me réveiller !

L’idée est de pouvoir commencer la rando à 8H du mat’. Pourquoi si tôt ? Parce que la durée de la rando est en moyenne entre 6H et 8H aller-retour selon la vitesse de marche et les temps de pause. Et en plus la nuit tombe vers 18H.

parking départ Boiling Lake Dominica

1ère partie : la traversée de la forêt tropicale

Bien calculé ! À 8H pétantes, le sac est sur le dos, les chaussures de marche sont aux pieds, y a plus qu’à !… Et ça commence par des marches, oh rien de bien méchant, le sentier est bien marqué, ça monte en pente relativement douce (enfin tout est relatif !).

marches rando du Boiling Lake Dominica

Pendant environ 2 heures on traverse une forêt tropicale magnifique, ce qui est appréciable vu la chaleur. En revanche, pas de vue sur le paysage, excepté à un endroit où, si le temps est dégagé on distingue au loin la fumée se dégageant du Lac Bouillonnant.

fumée lac bouillant dominiqueLes marches n’en finissent pas et sont tout sauf régulières : on dirait qu’elles ont été taillées pour des géants ! Ajoutez à cela un peu de boue et le chemin prend quand même des airs de parcours du combattant !

marche géante Boiling Lake Dominica

2ème partie : la Vallée de la Désolation

Au bout de 2 heures, ça commence à sentir le soufre et il faut aborder une descente abrupte, boueuse, avec des marches rock’n roll, où il faut mettre les mains.

contraste des couleurs de la Vallée de la DésolationJ’en ch… un peu quand même ! Mais en bas… waouh ! Un paysage époustouflant se dessine devant mes yeux !

pause vallée de la Désolation DominiqueSûrement l’un des paysages les plus étranges, les plus insolites et les plus fabuleux qu’il m’ait été donné de voir… C’est la vallée de la Désolation ! Ici, fini la luxuriance de la forêt tropicale : les sources d’eau chaude réduisent quasiment à néant les possibilités d’une vie végétale.

fumerolles vallée de la Désolation

Cette vallée volcanique dont la croûte chaude s’ouvre par des fentes et des geysers créent des cuvettes de boue gris laiteux où des algues vert vif arrivent à vivre.

mousse vallée de la Désolation DominicaL’eau ruisselle de toutes parts mais le phénomène est curieux :

  • à droite l’eau est chaude et les fumerolles nombreuses, laissant échapper une bonne odeur d’œuf pourri ! J’ai essayé de tremper un doigt, heu pas 2 ! La température de l’eau est vraiment très chaude !
  • à gauche en revanche, l’eau est fraîche.

sources chaudes Boiling LakeLa « terre » de la Vallée de la Désolation est ocre, bleu, orange, jaune… Je suis hypnotisée par tant de beauté car oui, cette vallée est sublime !

sources d'eau vallée de la Désolationcouleurs vallée de la DésolationJ’en oublie presque que la randonnée n’est pas terminée ! Je m’éterniserai bien là, perdue au beau milieu de ce paysage unique en son genre mais il faut se remettre en route…

fond de la vallée de la Désolation

3ème partie : jusqu’au Boiling Lake

De la Vallée de la Désolation il faut compter encore 45 minutes environ pour avoir le privilège d’atteindre le Boiling Lake. Je descends jusqu’au fond de la Vallée de la Désolation. Puis le chemin remonte doucement, il y a des rivières à traverser pour varier les plaisirs !

À un moment petite hésitation, faut-il remonter à gauche ou à droite dans ce qui s’apparente, d’un côté comme de l’autre, à des lits de torrent. C’est à droite ! Encore une fois ça grimpe sévère mais le Lac Bouillant ne doit plus être très loin maintenant !

chemin boiling lakeEt puis, tout à coup, après un virage, il est là, le mythique Boiling Lake, celui qui a causé, cause et causera encore bien des souffrances auprès des randonneurs. Et quelle chance, mes amis, quelle chance, le ciel  se dégage par intermittence, ce qui me permet de voir l’énorme bouillon au centre du lac.

bouillon boiling lake dominiqueMon Dieu, c’est extraordinaire ! Mon Dieu ce que je suis heureuse d’être arrivée jusque là ! 3H30 d’une marche qui tue !

boiling lake authentique dominique

D’un bleu-gris laiteux, le Boiling Lake se situe dans un ancien cratère d’explosion et est alimenté en eau par une cascade et par les précipitations. Les bulles et les fumerolles sont dues aux émanations de gaz volcaniques émanant du lac.

Petit pique-nique au bord du lac où il n’est bien entendu pas question de se baigner – à moins de vouloir ressembler à un poulet rôti ! – car la température est d’environ 85°C !

Il faut déjà penser à prendre le chemin du retour. Je donnerais cher pour prolonger ce moment fabuleux qui viendra sans aucun doute se ranger dans la malle de mes plus beaux souvenirs de voyage…

lac bouillant dominique challenge

Le retour

La mauvaise nouvelle c’est qu’il faut refaire tout le chemin en sens inverse avec déjà entre 3 et 4 heures de marche dans les pattes… Ça va descendre mais la descente n’est pas plus aisée… Mes cuisses grimacent sur tout le retour… La descente abrupte de l’aller (au début de la Vallée de la Désolation) se transforme en montée un peu abominable !

montée rando boiling lake

Par endroit je suis obligée de m’accroupir pour que mon pied puisse atteindre la marche du dessous ! Honnêtement la dernière demi-heure me semble interminable : je suis quasiment à cours d’eau, j’ai les jambes en compote, en fait non je n’ai plus de jambes !

retour du boiling lakeJe n’essaie même plus d’éviter les flaques et la boue tant je sens l’épuisement me gagner… Je sais que si je m’arrête je vais avoir du mal à repartir…
Et soudain enfin je suis de retour en bas ! Cool il y a une vendeuse de boissons fraîches ! (Elle, elle a tout compris !)

descente des marches boiling lake

Yes, I did it ! Merci aux personnes qui m’ont accompagnée et qui ont contribué à faire de cette journée, un moment hors-du-commun.

boiling lake mythique rando dominiqueLe Boiling Lake, c’est sûrement l’une des plus belles randos de ma vie – même si habitant à proximité du Mercantour, j’ai déjà relevé des challenges comme l’ascension du Gélas – mais sans aucun doute l’une des plus éprouvantes aussi, entre la chaleur et les marches gigantesques. je ne sais pas s’il y en a 42 000, j’avais commencé à compter mais j’ai perdu le fil !

couleurs rando boiling lake

10 choses à savoir sur la randonnée du Boiling Lake

1- Cette randonnée est complètement déconseillée si vous ne faites jamais de sport et si vous ne marchez pas plus que pour aller faire vos courses au supermarché.

2- Évitez vraiment d’aller au Boiling Lake si de fortes pluies sont annoncées ou sont tombées la veille. Votre rando pourrait se transformer en cauchemar…

3- Partez tôt : j’ai croisé des familles avec enfants sur le chemin du retour en début d’après-midi, ils étaient encore loin du lac. Vu l’heure déjà avancée, ce genre de comportement était complètement irresponsable.

4- Prenez entre 2L et 2,5L d’eau par personne, ce ne sera pas de trop, même si le soleil ne brille pas.

5- Emportez un bon coupe-vent et des trucs sucrés pour vous donner un coup de booster tout au long de la rando car gare aux coups de pompe ! J’avais trouvé des pâtes de fruits à la goyave au supermarché et franchement j’étais contente de les avoir : le paquet est revenu vide!

6- Vous êtes dans le parc national de Morne Trois Pitons, ce qui signifie qu’un pass est nécessaire. Achetez-le avant d’arriver sur place.

7- Faut-il un guide ? C’est la grande question que tout le monde se pose avant d’y aller. Perso, je n’ai pas pris de guide. Il n’y a quasiment aucun risque de se tromper de chemin, à part au niveau du parking où il faut s’engager dans le chemin au fond du parking, celui qui est barré par une chaîne métallique. N’empruntez pas les 2 ponts au-dessus de la rivière, ce qu’instinctivement on est tenté de faire en arrivant sur place.

8- L’argile de la Vallée de la désolation est réputée excellente pour la peau : n’hésitez pas à vous faire un petit masque au passage !

9- Il est possible de se baigner dans différentes « piscines naturelles » d’eau chaude et d’eau froide mais attention au timing de la rando…

10- Ne manquez pas les Titou Gorge en fin de rando : un site sublime qui permettra de réconforter un peu vos muscles !

Titou Gorge

Comment aller au départ de la rando du Boiling Lake ?

Comme partout à la Dominique, il n’y a pas grand chose d’indiqué et nous avons un peu cherché le parking…
Il faut prendre la route jusqu’à Laudat. À la fourche prenez sur votre droite. Dans Laudat, prenez la première route à gauche juste avant la maison verte (il y a aussi un genre de statue). Descendez tout le chemin (passer le long de l’usine hydro-électrique ) jusqu’au parking : vous y êtes, à vous le Boiling Lake !

indication départ Boiling Lake rando

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

16 Réponses

  1. SYLVIE

    J’ai dévoré tes lignes, et tes photos, car cette rando m’a l’air carrément extraordinaire ! Le genre de défi qui m’attire, et qu’il me plairait tout à fait de relever, tout en me demandant si j’en suis réellement capable… Chaque article augmente mon envie d’aller sur cette île, qui me semble de plus en plus sublime. Un grand merci pour ce superbe article avec tous ces détails : je rêve de pouvoir les imprimer un jour, lorsque je partirai là-bas… Car oui, j’ai TRES très envie d’y aller !!! Encore merci à toi, et aussi un grand bravo pour l’exploit !

    Répondre
    • Nath

      Coucou,
      C’est marrant, je me doutais que cet article allait te plaire ! 😉 Oui cette randonnée est vraiment extraordinaire ! Bien sûr que tu serais capable d’aller au bout, toi la grande randonneuse !
      Je te souhaite d’aller découvrir cette île sublime dans un avenir pas trop lointain ! 😉

      Répondre
      • SYLVIE

        Hey hey ! Mais c’est que tu commences à bien me connaitre pour avoir deviné par avance que j’allais être emballée par cette rando 😉 En ce qui concerne mes doutes par rapport à mes capacités pour ce genre de défi, oui je randonne beaucoup, mais je fais de la rando relativement cool, ce qui est loin d’être le cas de celle-ci ! Alors, cap ou pas cap, telle est la question ! Mais c’est sûr, si je vais là-bas, je la tente ! Obligée ! Et comme je suis du genre un peu beaucoup tenace, y’a p’t’être une tite chance que j’arrive au bout… Ce qui est sûr c’est que j’ai encore un peu de temps pour m’entraîner, car ce voyage, s’il se fait, ne sera pas pour tout de suite : il reste encore 3 ans d’études pour mes enfants, voire plus pour Justine si elle continue après, mais Jérémie aura fini donc dans tous les cas ça devrait le faire ensuite… Et dans un an, Jérémie part on ne sait où (pour l’instant il songe à la Corée du Sud, car il y a là-bas une école partenaire qui lui plait bien….) à l’étranger dans le cadre de ses études et, où qu’il soit, on aimerait bien aller le voir, donc voili voilou…

      • Nath

        Ah mais c’est normal que tu veuilles aller voir ton fils en Corée du Sud s’il va là-bas ! En plus ce serait un super voyage ! 🙂
        Le Boiling Lake, à mon avis, pour toi qui randonnes, ça va le faire nickel !

  2. Laurent

    Bon Nath, il faut que tu mettes un petit espace entre le 42 et le 000 dans le titre, parce que moi, j’avais lu 4200 marches. Du coup, comparant à quelques ascensions sérieusement pourvues en nombre de marches (plus de 4200, mais bien moins que 42 000), je me disais « m’enfin, elle exagère un peu là tout de même ». Et je tombe sur la conclusion et comprends ma méprise ! (gros gros boulet que je suis !!)
    Donc chapeau bas pour ce petit exploit. Combien de jours de courbatures ensuite ? 😉

    Répondre
    • Nath

      Ah mais c’est tu vois plus le nombre de 0, c’est que tu bois trop de « chaï » !!! lol
      Pour les courbatures, franchement le lendemain je me suis sentie fatiguée mais bizarrement j’ai pas vraiment eu de courbatures : sûrement les bienfaits du sport régulier !

      Répondre
  3. Stéphanie

    Quel récit ! Un sacré récit ! Ca donne sacrément envie de le faire. Je vois très peu de blogs parler de la Dominique, alors c’est un réel enchantement de lire ces lignes et à l’occasion de découvrir ton blog.

    Répondre
    • Nath

      Merci beaucoup Stéphanie. Oui c’est vrai que très peu de blogs parlent de la Dominique, sûrement parce que ce n’est pas très connu. Merci pour le compliment 🙂

      Répondre
  4. Syb

    Salut Nath
    Merci pour les infos précieuses, c était top, en particulier la photo pour guider à l intersection !
    On est hs ce soir mais c était trop beau !!!

    Répondre
    • Nath

      Hello,
      Vous avez fait le Boiling Lake, génial ! Alors c’était comment ?!!! Vous avez vu « l »arrivée » sans brouillard ? Et au retour vous avez testé Titou Gorge ?
      Génial si la photo a pu vous servir ! C’était fait pour ! 🙂

      Répondre
  5. le gallou

    hello , tu m’as mis l’envie ….. et je l’ai fait , mais effectivement j’en ai un peu Ch….. à 55 ans sans être une sportive acharnée …. mais je suis fière et merci encore pour tes conseils ….. si vous êtes la bas n’hésitez pas c’est un super challenge

    Répondre
    • Nath

      Bonjour Sylvie !
      Tu as fait le Boiling Lake ? Super ! J’espère que tu as eu la chance de voir le lac dégagé ? Cette rando est exceptionnelle bien qu’éprouvante : je suis heureuse de t’avoir donner l’envie et bravo d’avoir relevé le challenge !

      Répondre
  6. Eric GINESTET

    Bonjour, Je découvre ton article alors que nous avons fait le Boilling Lake hier (3 février 2017). Ton récit est réaliste. Je ne peux qu’inciter chacun – sportif endurant – à le faire. Il avait beaucoup plu les jours précédents, mais étonnamment, les marches en bois ne sont pas glissantes, seules quelques rares roches le sont. Petite précision : à quittant la vallée de la désolation, on longe le torrent. A 150 m plus bas, on rencontre un autre cours d’eau, une flèche rouge gravée sur un rocher nous invite à prendre sur la droite, il ne faut pas rester dans le lit du torrent mais rejoindre des marches en contre-haut et rester sur la rive droite quelques dizaines de mètres avant de descendre par un goulet équipé d’une corde (sans danger). Là on franchit le torrent. Après pas de difficulté, 20′ environ, il y a même quelques cairns dans la vallée en dessous le lac bouillant. En forme, nous avons fait l’aller-retour en 5, heures, mais il est prudent de prévoir de la marge (brouillard, pluie…).
    Espérant avoir apporté des infos utiles à ceux qui comme toi feront ce parcours exceptionnel.

    Répondre
    • Nath

      Bonjour,
      Merci pour ce partage et ces infos qui seront bien utiles à ceux qui se frotteront au Boiling Lake. J’en garde un souvenir inoubliable ! Surtout les marches ! lol 5 heures pour faire le parcours, vous étiez en forme ou très sportifs : je crois me souvenir qu’en moyenne il faut compter entre 6 et 8H (parfois plus…)
      Je suis curieuse mais qu’avez-vous découvert d’autre à La Dominique ? N’est-ce pas une île paradisiaque ?

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.