Madagascar, l’île-continent regorge de mille trésors et il faudrait plus d’une vie pour espérer tous les découvrir !
Néanmoins, il y a une adresse dont il faut absolument que je vous parle car :

  • C’est un paradis comme il n’en existe plus, un paradis du genre diamant brut non façonné et c’est mon adresse coup-de-foudre !
  • Elle a conquis le cœur de nombreux voyageurs de passage. J’ai rencontré là-bas des voyageurs au long cours qui ne devaient y rester que 2 nuits et qui y ont passé 3 semaines tellement ils s’y sentaient bien !

Chez Andrea

 

C’est où « chez Andrea » ?

« Chez Andrea », c’est à Sarodrano, un petit village au bord de l’océan, à une quarantaine de kilomètres de Tuléar ou à 4 km au Nord de Saint-Augustin.
Donc l’idée si vous êtes à Saint-Augustin, c’est d’embarquer en pirogue pour débarquer juste en face de « chez Andrea ».

Chez Andrea, entre Sahara et mer bleu lagon

 

« Chez Andrea », un cadre d’une simplicité idyllique entre Sahara et mer lagon 

 

Un décor de rêve…

« Chez Andrea » est une adresse composée de huttes vezo toutes simples posées sur une langue de sable aux allures de dunes du Sahara et ourlée par une mer d’un bleu lagon. Autant dire que si vous êtes à la recherche du bout du monde, vous êtes à la bonne adresse !

Huttes vezo chez Andrea

 

Des équipements réduits au minimum vital

Les huttes offrent un confort spartiate mais suffisant : on vit dehors !

Intérieur d'une hutte chez Andrea

 

Mais il me faut tout de même vous prévenir qu’il n’y a ni eau courante, ni électricité, qu’une petite « paillotte » fait office de toilettes et une autre de douche, douche au seau d’eau bien sûr !

Salle de bains chez Andrea

 

Andrea, l’italien qui a donné une âme à son établissement

Si ça s’appelle « chez Andrea », ce n’est pas pour rien ! En effet, si le cadre est de toute beauté, l’atmosphère des lieux tient beaucoup au personnage. Car oui, Andrea est un personnage !

Salle à manger chez Andrea

 

Andrea est un italien avec du caractère, qui s’est installé là il y a des années.
Son plaisir : rassembler les voyageurs de passage autour d’un repas convivial dans la « salle à manger » remplie d’une foule d’objets chargés d’histoires. Car pas question qu’un voyageur mange seul en tête-à-tête avec son assiette, Andrea adore faire en sorte que des voyageurs de mondes différents puissent échanger le temps d’un repas, d’une soirée…

Le point fort de cette adresse hors-du-commun c’est le sens du partage qui y règne.

Nathalie et Andrea

 

Et côté cuisine ? 

Si vous aimiez le poisson, en mangeant chez Andrea vous adorerez le poisson ! En revanche si vous êtes allergique aux bestioles à nageoires et à arêtes, je ne peux rien pour vous !

Cuisine chez Andrea

 

Les cuisinières préparent les poissons du jour pêchés par Sir Andrea en personne et entre le barracuda grillé et le carpaccio de thon jaune, il y a largement de quoi se délecter !

Préparation du poisson chez Andrea

 

« Chez Andrea » en résumé 

Chez Andrea c’est :

  • une adresse où les valeurs humaines ont du sens
  • la preuve qu’un confort luxueux n’est absolument pas nécessaire
  • une expérience inoubliable à vivre
  • une opportunité unique de re-goûter à la simplicité et aux choses vraies
  • le bonheur au bout du monde

Je ne saurais que trop vous recommander de tester par vous-même cette adresse fabuleuse !

Nathalie devant sa hutte chez Andrea

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

10 Réponses

    • Nath

      Moi aussi, et ils deviennent rares ! En tout cas chez Andrea et à Sarodrano, on se sent bien loin du monde occidental ! Un vrai retour aux sources !

      Répondre
      • enrico

        Dear Nath,
        do you have any e.mail address of this place as we would like to contact Andrea to know if he has room available for our holiday. Alternatively, pls even phone number would be ok
        rgds

      • Nath

        Hi,
        I’m sorry but I have no email adress and no phone number to contact Andrea because this is such an isolated place at the end of the world.
        But it’s a great place that I recommend for an extraordinary experience.
        Best regards

  1. Soahary

    waouuu tu me fais rêver là Nath. Voilà ce dont j’ai besoin en ce moment. J’irai voir ça de mes propres yeux un jour… peut-être

    Répondre
  2. Christophe (Voyage Sur Le Fil)

    Salut Nath’,

    Oui, un endroit magnifique, je confirme. Car tout comme toi je suis tombé sous son charme.

    Ce qui m’a le plus plut c’est la simplicité de l’endroit: pas d’électricité, pas d’eau courante, mais tout y est tellement beau!
    Puis bien sûr, les repas avec Andrea et son calme communicatif…

    Puis en voyant la dernière photo, ça me rappel cette douce lumière si agréable!

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Christophe,
      Moi aussi j’en garde un souvenir magique : tu as raison, la simplicité de l’endroit en ait tout son charme !
      Et puis, globalement, c’est de tout Madagascar que je garde un excellent souvenir : une destination qui se vit intensément !

      Répondre
  3. jean-louis et pascale et kim

    Pour le lieu tout est dit. Nous nous souvenons de l’homme surtout. C’est fou ce qu’un être comme andréa peut être humain alors qu’il est dépouillé de toute quincaillerie sur ce bout du monde. Quelques temps chez lui à le contacter avec sincérité et à comprendre ce qu’il fait là de bien et à accepté son amitié et sa sagesse. Son amitié qu’il donne alors qu’il sait qu’une fois rentré, nous les touristes deviendrons autres et nos velléités de rester en contact ne survivrons pas quelques semaines.
    En rentrant en France, nous avons replongé dans les affaires courantes et les promesses d’écrire plus tard. Et ça fait deux ans maintenant sans l’avoir contacté, en oubliant nos promesses et son amitié et son mail. Kim a juste gardé l’habitude de mettre de l’huile d’olive dans ses pâtes, comme chez d’andréas dit-il. De tous nos voyages autour du monde il s’agit du deuxième être humain que je regrette absolument.
    Quelqu’un me donne son mail?

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Jean-Louis, Pascale et KIm,
      Comme votre commentaire m’a touchée, faisant affleurer des souvenirs intenses, merveilleux, des instants rares… Et comme pour vous, Andrea fait partie de ces « personnages » de voyage qu’on ne rencontre que trop rarement (c’est aussi le deuxième pour moi).
      En ce qui me concerne, c’était en 2008 et le souvenir est toujours aussi vivant. En rentrant de voyage, j’avais fait imprimer des photos que je lui avais envoyées par courrier (car je n’avais pas son mail) mais je n’ai hélas jamais su si elles étaient arrivées… J’aimerais tant avoir de ses nouvelles…

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.