À quoi est dû le mal d’oreilles en avion ?

Le mal d’oreilles en avion est dû aux variations de pression essentiellement pendant :

  • la phase de décollage
  • la phase d’atterrissage

Les symptômes

Très sensible aux variations de pression lors de mes voyages en avion, j’en étais arrivée à une véritable hantise (limite identifiable quand je reservais mon billet d’avion) des phases de décollage et surtout d’atterrissage car :
  • J’avais mes oreilles qui commençaient par se boucher
  • J’avais l’impression que mes tympans allaient se déchirer
  • Les douleurs dans mes oreilles étaient si vives, si aiguës, si intenses, si insupportables que je me serais tapé la tête sur le siège de devant. Et parfois, la souffrance était tellement intenable que j’en pleurais de douleur et que je me retenais de hurler…
L’atterrissage me paraissait durer une éternité, et pire à l’arrivée, et parfois pendant plusieurs heures, j’étais sourde au moins d’une oreille, parfois des 2, avec cette sensation hyper désagréable de ne plus entendre le monde qui m’entourait.
Voyage en avion

 

Les trucs inefficaces quand la douleur atteint un seuil critique

Tout le monde n’est pas sensible à ces variations de pression mais si comme moi, vous souffrez de douleurs terribles aux oreilles, sachez que comme vous certainement, j’avais déjà essayé :

  • de mâcher un chewing-gum
  • de mettre des boules quiès
  • de me boucher le nez tout en soufflant très fort

En vain…

Bouchons d'oreille et chewing-gum

 

Les oreilles de Mickey, un vrai soulagement !

 

Oreilles de MickeyLe jour où une hôtesse, voyant que je souffrais le martyre, m’a proposé des oreilles de Mickey, j’avoue que je l’ai regardé avec des yeux écarquillés en me demandant ce qu’elle me racontait…

Elle est revenue avec 2 gobelets en plastique dans lesquels elle avait placé au fond 2 serviettes en papier imbibées d’eau bien chaude.

J’ai dû appliquer ces 2 gobelets sur mes oreilles, d’où le nom « oreilles de Mickey », en appuyant très fort, pendant toute la durée de l’atterrissage, et ce fut un vrai soulagement !

Par contre, les autres passagers me regardaient bien évidemment comme un OVNI, en se demandant à quel jeu je pouvais bien jouer !…

Toutefois, si ce remède artisanal calme (bien) les douleurs aux oreilles, il n’est pas toujours efficace à 100%.

 

 

Un traitement médical contre le mal d’oreilles en avion

Comme je souhaitais être sûre de ne pas avoir un dysfonctionnement, un problème physique ou physiologique aux tympans, je me suis finalement décidée à consulter un ORL.

Résultat après examens complets, il s’est avéré que mes oreilles étaient tout à fait normales.

Néanmoins, l’ORL m’a prescrit un traitement à prendre à chaque trajet en avion :

Non seulement, ce n’est pas un traitement contraignant, mais en plus, cela m’a changé la vie : désormais, fini le mal d’oreilles pour moi en avion !
N’étant absolument pas habilitée à vous faire une prescription médicale, n’hésitez pas à consulter un ORL pour avoir un traitement adapté et éviter de souffrir de ce mal d’oreilles vraiment très douloureux en avion.

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

11 Réponses

    • Nath

      Il ne vaut mieux pas souffrir des oreilles pendant un vol car je t’assure, c’est vraiment hyper douloureux…

      Répondre
  1. Tongs et Sri Lanka

    c’est trop fort cette astuce Nath ! je note si jamais un jour ça m’arrive… (je touche du bois !). En général le chewing gum me libère de la pression mais ça se bouche quand même un peu, donc je parle très très fort pendant l’heure suivant l’atterrisage, pas top pour les accompagnants et discrétion pas assurée 😉
    ce sont les bébés aussi qui pleurent souvent à l’atterrissage, quand tu entends leurs cris de souffrance avec la pression, ce n’est pas du faux donc j’imagine ce que tu as pu endurer 🙁
    Bonne journée, des bises 🙂

    Répondre
  2. Lili

    Moi aussi un pilote ma donner ces goblets et je peut te dire que cela ma vraiment soulager!!Quand je prend l’avion je demande a une otesse de me donner ces goblets à l’atterisage et au décollage!!!

    Répondre
    • Nath

      Hé oui c’est une astuce qui change la vie quand on prend l’avion et qu’on souffre des oreilles !

      Répondre
  3. LG

    Je viens de trouver votre article qui est extrêmement bien rédigé et décrit parfaitement le problème que je rencontre depuis des années.
    Par contre, les ORL consultés m’ont prescrits des gouttes censées endormir l’oreille ou des anti-douleurs mais sans aucun résultat.
    Pourriez-vous ‘indiquer le traitement que vous utilisez, afin que j’en fasse part à mon médecin ?

    merci, d’avance,
    Emilie

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Emilie,

      Le traitement que l’ORL m’a prescrit est le suivant :
      – EXTRANASE : 3 dragées 3 fois par jour pendant les 3 jours qui précèdent le vol
      – KESTINLYO : 1 comprimé par jour pendant les 3 jours qui précèdent le vol
      – RHINOFLUIMUCIL : 2 à 3 pulvérisations dans le nez une heure avant l’atterrissage puis quelques minutes avant l’atterrissage.

      Depuis que j’ai ce traitement, je n’ai plus jamais eu mal aux oreilles lors de l’atterrissage et quand on sait à quel point c’est douloureux, franchement ça change la vie ! En espérant que cela puisse vous servir… Si vous essayez ce traitement, n’hésitez pas à venir faire un petit retour en commentaire de cet article.

      Bonne soirée

      Nathalie

      Répondre
  4. Dominique

    Bonjour,
    Personnellement mes oreilles me font mal ni au décollage ni à l’atterrissage, mais tout pendant que l’avion est en altitude. La douleur disparait en phase d’atterrissage.
    Est ce que quelqu’un à les mêmes symptômes et si oui a t’il un remède miracle?
    Merci.
    Dominique

    Répondre
    • Nath

      Bonjour Dominique,
      Je ne sais pas s’il existe un remède miracle. Avez-vous pensé à consulter un oto-rhino pour essayer de remédier au problème ?

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.