Cet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi… »  de Voyage féminin, Le coin des voyageurs et La Terre sur son 31. 6ème rendez-vous pour « En France aussi… » avec pour thème « Sous la neige ».

Avant de partir sous la neige, je tenais à vous souhaiter une très belle année 2014 : que tous vos vœux se réalisent !

Aujourd’hui, je vous emmène à Saint-Dalmas-le-Selvage pour 2 raisons :

  • Il fallait que je teste mon nouveau joujou : une paire de raquettes à neige que j’ai eues pour mon anniversaire et que je n’avais pas encore eu l’occasion d’emmener prendre l’air de la montagne.
  • Saint-Dalmas-le-Selvage est un petit village de haute montagne authentique avec des airs de bout du monde

Saint-Dalmas-le-Selvage

C’est où Saint-Dalmas-le-Selvage ?

Quand on habite la Côte d’Azur, l’énorme chance qu’on a c’est la mer à nos pieds et la montagne et le parc du Mercantour à environ 1H30 de route. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’on peut skier le matin et se baigner l’après-midi, mais pas loin !

Neige blanc d'azur

À l’heure où le coup d’envoi de la saison « neige et plaisirs d’hiver » est donné, Saint-Dalmas-le-Selvage n’est pas une station de ski fréquentée comme ses voisines Isola 2000 et Auron, mais un petit village attachant, le plus haut village des Alpes Maritimes.

À Saint-Dalmas-le-Selvage, pas de ski alpin tout schuss sur les pentes enneigées mais en revanche un site privilégié pour le ski nordique, le ski de rando et les randonnées en raquettes à neige !

Circuit en raquettes à neige

Saint-Dalmas-le-Selvage : neige immaculée à volonté

En raison de températures exceptionnellement douces qui auraient presque pu faire passer les mois de novembre et décembre pour un agréable printemps, la neige est arrivée tardivement cette année. À tel point que je me demandais si ce rendez-vous d’En France aussi « sous la neige » n’allait pas ressembler pour moi à une immense page blanche… comme neige !

Heureusement, la neige est arrivée la semaine dernière, recouvrant enfin la montagne de son grand manteau blanc d’azur ! J’étais donc bien décidée ce week-end à faire une virée à Saint-Dalmas-le-Selvage pour vous emmener sous la neige.

Le hic, c’est que la neige est tombée trop brutalement en quantité excessive. Du coup, le manteau neigeux est particulièrement instable avec un risque d’avalanche de 4/5. Et pour couronner le tout, la tempête de neige était annoncée ! Mais c’était ma dernière chance d’honorer le rendez-vous mensuel d’En France aussi… Donc pas vraiment le choix, j’allais devoir braver la tempête de neige !

Nathalie à la neige

Ma rando en raquettes à neige sous la tempête !

Saint-Dalmas-le-Selvage 9H30. Je chausse mes raquettes toutes neuves. Elles sont pas belles mes raquettes blanches comme neige ?!! 🙂 Et c’est parti !

nouvelles raquettes à neige

Bon il y a bien des panneaux à l’entrée du sentier qui avertissent des risques d’avalanche mais si je reste sur les pistes dammées et si j’évite de chanter à tue-tête « Là-haut sur la montagneuh-gneuh… » cela devrait bien se passer !

attantion avalanche de neige

Rapidement le plaisir de la marche en raquettes revient… Il n’y a pas un chat… J’adore entendre sous mes raquettes le bruit ouaté de la neige. J’adore fouler ces immenses paysages d’un blanc immaculé. J’adore regarder les sapins secouer leurs branches pour se débarrasser du poids de la neige… Les flocons de neige font « spliit » sur mon visage mais je m’en fiche, le moment est trop exquis pour que je me soucie de ce détail ! 🙂

Magie blanche

Par contre mon appareil photo aime beaucoup moins les flocons et la moindre photo me demande une certaine gymnastique : poser les bâtons, sortir l’appareil du sac à dos, enlever mes gants, prendre la photo, ranger l’appareil dans le sac, remettre mes gants, reprendre mes bâtons… et repartir.

Paysages enneigés à Saint-Dalmas-le-Selvage

En un peu plus d’une heure, j’atteins la cabane du Col d’Anelle où je sors une boisson chaude du thermos pour me réchauffer. Je continue à avancer sur le plateau d’Anelle avant de redescendre. Les flocons de neige se font moins timides, plus denses, plus nombreux…

Rando en raquettes à Saint-Dalmas-le-Selvage

À mon regret, il me faut être raisonnable et renoncer à allonger le circuit. Mieux vaut redescendre dans la vallée avant d’être prise au piège dans la tempête.

Tempête de neige

Mes nouvelles raquettes ont été au top, la rando a été une détente absolue entre la magie blanche et la magie du silence. Je reviendrai à Saint-Dalmas-le-Selvage très vite pour explorer à nouveau ce paradis blanc qui n’est pas sans me rappeler mon voyage en Laponie

Saint-Dalmas-le-Selvage sous la neige

En ce 1er janvier, la neige s’est invitée chez les blogueurs et blogueuses fidèles au rendez-vous d’En France aussi :

Vous avez envie de participer à l’épisode 7 de « En France aussi… » ?
Le prochain thème est « Dans la place » À vous de jouer ! On attend vos publications le 1er février !

Rappel : Comment fonctionne notre rendez-vous ?

  • On écrira chacune un article sur nos blogs le 1er du mois
  • Vous écrirez cette petite phrase en début ou en fin de votre post pour qu’on sache que vous participez à notre rendez-vous : « Cet article participe au rendez-vous mensuel « En France aussi » de Voyage féminin, La Terre sur son 31 et Le coin des voyageurs » (sans oublier d’activer les liens vers nos blogs !)
  • Vous nous ferez savoir en commentant chez nous que votre article est en ligne.
  •  Sur nos trois blogs, nous mettrons un lien vers votre article et nous ferons la promotion de toutes nos découvertes sur les réseaux sociaux.

Maison sous la neige

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

24 Réponses

    • Nath

      Oui, c’est tout à fait authentique, bien loin des grosses stations axées ski alpin uniquement. Saint-Dalmas-Le-Selvage est à 1500 m d’altitude.

      Répondre
  1. Florence Gindre

    Bonne année à toi aussi !

    Super cette ballade en raquettes, on s’y croirait. Je ne connaissais pas ce village. Logique dans un sens puisque nous faisions du ski alpin (à Valberg). J’adorais cette période où le samedi nous pique niquions sur la plage (les enfants en t shirt ou torse nu) et le dimanche, nous descendions les pistes.

    Voici ma contribution, toujours sur Marseille
    http://florencegindre.blogspot.fr/2014/01/en-france-aussi-marseille-sous-la-neige.html?m=1

    Répondre
    • Nath

      Bonne année ! Je viens de lire ta participation : tu as dû bien t’amuser ! 🙂
      J’aimerais bien me remettre au ski alpin, parce que j’aimais bien ce sentiment d’être grisée en descendant les pistes, mais comme cela fait longtemps que je n’en ai pas fait, je flippe un peu…

      Répondre
  2. Sév

    Bonne année !!
    Tes photos sont magnifiques, ce village est adorable, niché dans toute cette neige immaculée 🙂
    Cela me plairait de refaire une randonnée en raquette, la dernière date d’il y a une quinzaine d’années…
    Hélas dans les Vosges, pour l’instant, nous n’avons que peu de neige…
    Mon article paraîtra à 16 h …

    Répondre
    • Nath

      Bonne année à toi aussi ! 🙂
      Merci !
      Ce qui est bien avec les randos en raquettes, c’est qu’il n’y a aucun fastidieux apprentissage, c’est intuitif : tu chausses les raquettes, et hop, c’est parti ! 🙂
      Chez nous la neige est aussi arrivée très tardivement et il y a encore des endroits sans neige !

      Répondre
  3. la pingsheuse

    super beau. c’est toujours joli la neige 😉 bon moi je suis carrément à la bourre. pas avant ce soir mon rendez vous et encore faut que je trouve une idée… en attendant Baaaaanaaannnnnnnnnéééééééée à tous

    Répondre
    • Nath

      Je vois que tu as sorti ton article dans les temps ! Bien vu : parfois ce n’est pas facile de trouver une idée d’article ! Bonne année à toi aussi ! 🙂

      Répondre
    • Nath

      Ouais je sais, je suis complètement gaga ! lol J’ai hésité avec des raquettes roses mais finalement je me suis dit que cela faisait un peu trop fille ! 😉

      Répondre
  4. Sandrine

    Tiens les raquettes ce devrait aussi être au programme de l’hiver mais en mars car avec Mini Voyageur dans le porte bébé, il faut qu’il fasse chaud pour qu’il ne se gèle pas les pieds et les mains!

    Répondre
    • Nath

      C’est une chouette activité mais c’est vrai qu’il ne faut pas que mini voyageur ait froid car selon l’altitude et la saison, le froid peut être mordant !

      Répondre
  5. Sylvie

    Notre rendez-vous devient défi ! Défi réussi 🙂 ! Tu donnes vraiment de ta personne quand quelquefois je me contente de fouiller dans mes archives. Et tu me fais aussi bien rire. J’adore tes articles :)!
    Très bonne année 2014 Nath’ !

    Répondre
    • Nath

      Merci ! Très bonne année à toi aussi !
      Le hic, c’est que je ne pouvais pas puiser dans mes archives car mes archives neige sont limitées et j’en ai déjà parlé sur le blog. Je ne pouvais quand même pas vous servir du réchauffé le 1er janvier ! 😉

      Répondre
  6. Petitgris

    Tu as pris des risques pour nous permettre de voir ces superbes photos !Merci, cela valait le coup ! J’adore les raquettes et l’immensité blanche est grisante ! Je ne connais pas du tout cette station…Bonne année 🙂

    Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.