Lors de mon voyage à Madagascar, je ne suis pas allée à Diego Suarez pour dire d’aller à Diego Suarez : ce n’était pas un but en soi mais une étape-repos après un itinéraire fatigant :  d’Antananarive jusqu’à Fianarantsoa, puis un reportage sur la vanille de Madagascar de plusieurs jours à Sambava. Et surtout il me fallait gagner Diego Suarez pour aller jouer les Robinson Crusoé sur l’archipel de Nosy Hara, des îles magiques, préservées du tourisme de masse et difficiles d’accès.

Quelques jours à Diego Suarez était donc l’occasion de « recharger les batteries » et de goûter à un luxe accessible tout en restant connectée à l’authenticité du pays…

Pain de sucre de Diego Suarez

 

Luxe et volupté au Grand Hôtel de Diego Suarez

Pour se remettre d’un périple fatigant, rien de tel qu’un hôtel paradisiaque comme le Grand Hôtel.

Piscine du Grand Hôtel de Diego Suarez

 

Situé dans la rue principale de Diego Suarez, le Grand Hôtel offre des chambres au confort 4 étoiles mais surtout une piscine de rêve où paresser en toute quiétude.
Bien sûr, le prix des chambres n’est pas donné : 110€ la nuit, mais ce qui est génial avec le voyage c’est qu’on peut alterner des nuits à moins de 10€ avec de temps en temps des nuits qui sont de petites folies douces ! 😉 En plus, le prix d’un tel hôtel en France ne serait pas celui-là !!!

Farniente au Grand Hotel de Diego Suarez

 

Petite astuce pour ne pas se faire assassiner sur les prix : ne pas manger dans le restaurant de l’hôtel mais dans les gargotes locales de la ville.

Grand Hôtel de Diego Suarez de nuit

 

Plaisir gourmet au Melville

Si vous souhaitez un plaisir de chère dans un cadre idyllique, cela vaut le coup de vous offrir un déjeuner ou un dîner au Melville.

Imaginez-vous prendre votre repas sur une grande terrasse avec vue plongeante sur la Baie de Diego Suarez, réputée être l’une des plus belles du monde.
Bien sûr, ce n’est pas donné au niveau des tarifs, mais un voyage sert aussi à se faire un petit plaisir de temps en temps, non ? 😉

Baie de Diego Suarez

 

Et puis c’est l’occasion de déguster une langouste grillée toute fraîche pour 3 fois moins cher qu’en France, alors quand c’est comme ça, j’avoue, je succombe au péché de gourmandise ! 😉

Langouste grillée au Melville de Diego Suarez

 

Authenticité en images au marché de Diego Suarez

En voyage, je ne peux visiter un lieu sans aller flâner sur le marché, et Diego Suarez n’a pas échappé à la règle ! Alors comme un balade en images sera plus parlante que des mots…

Femme malgache au marché de Diego Suarez

 

Marché de Diego Suarez

 

Noix de cajou au marché de Diego Suarez

 

Oignons au marché de Diego Suarez

 

Poissons au marché de Diego Suarez

 

Stand au marché de Diego Suarez

 

Vente de fruits au marché de Diego Suarez

 

Viande au marché de Diego Suarez

 

Vrac au marché de Diego Suarez

 

Les 3 baies, un site magique hors-ville

Ce n’est pas parce que vous séjournez en ville qu’il n’y a pas de possibilités de s’échapper de l’agitation urbaine, bien au contraire !

Trois baies à Diego Suarez

 

Pour découvrir les 3 baies, prenez un taxi et demandez-lui de vous déposer sur la plage de Ramana. De là prenez un sentier quasi désert (un peu mal indiqué) qui vous emmènera à la découverte d’une succession de 3 baies bordées de sable blanc :

  • la baie des Dunes
  • la baie des Pigeons
  • la baie de Sakalava, dont le caractère venteux attire les planchistes.

Balade aux trois baies à Diego Suarez

 

J’aurais pu visiter bien d’autres sites magiques autour de Diego Suarez : la Montagne d’Ambre, la Montagne des Français ou encore les Tsingys Rouges mais l’appel de l’aventure était là, le départ pour Nosy Hara avait sonné !

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

9 Réponses

  1. Lenaic@voyageur-attitude

    Je ne connais pas Suarez, ni Diego ni sa famille d’ailleurs 😉 , mais je vais essayer d’y faire un tour lors de mon voyage à Madagascar en octobre prochain… Mais c’est surtout les sites alentours qui semblent intéressants ! Les plages attendront…

    Répondre
    • Nath

      Hello,
      Tu as raison ce sont surtout les sites aux alentours qui valent le coup ! Si tu es sportif et que tu aimes l’escalade à flanc de falaise avec vue sur la mer, je ne peux que te recommander Nosy Hara : Matthieu qui gère tout ça est un grimpeur et passionné de nature et il a vraiment une belle approche du tourisme !
      Tu as prévu d’aller où à Madagascar ?

      Répondre
  2. Lucie

    Je ne connais Madagascar qu’à travers les récits d’une copine malgache, elle a une telle passion pour son île que ça donne envie de découvrir. Ton article confirme cette envie, ça a l’air superbe! Est-ce qu’il y a une période de l’année où c’est bien/pas bien de visiter Madagascar (au niveau météorologique notamment)?

    Répondre
    • Nath

      Je te confirme que Madagascar est une île extraordinaire avec une diversité de paysages, de choses à découvrir, de faune selon les parties de l’île que tu visites. En plus ce que j’adore sur l’île c’est l’authenticité et la gentillesse des habitants : le pays n’est pas défiguré par le tourisme de masse !
      Je suis allée 2 fois à Madagascar au mois d’août et je pense que c’est une bonne période (mais peut-être que cela dépend des coins de l’île)

      Répondre
  3. Ancre Lise

    Très bon article ! J’ai eu l’occasion d’aller à Madagascar il y a 3 ans et c’est vraiment une endroit extraordinaire, où les gens sont très accueillants et chaleureux. Merci pour ces photos qui m’ont rappelées plein de beaux souvenirs.

    Répondre
  4. Laura

    J’adore Madagascar, c’est tellement joli! bon après c’est sûr, il y aussi des hauts lieux du tourisme comme Nosy Be, mais je l’aime aussi surtout pour son charme typique! Et je dois dire que Diego Suarez c’est le pied!

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Laura,
      Je ne connais pas Nosy Be et j’avoue ne pas y être allée volontairement, justement par peur de perdre cette authenticité qui fait le charme de Mada.

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.