L’île Sainte-Marie, une cruelle déception

De nombreux forums de voyages recommandaient l’île Sainte-Marie comme lieu de séjour paisible après un périple fatigant à travers Madagascar.

C’est donc les yeux fermés que je décidais de poser mes valises pour une semaine à l’île Sainte-Marie après mes 3 semaines de mission volontaire à Saint-Augustin…

Atterrissage sur l'île Sainte-Marie

 

Résultat au bout de 2 jours, je pliais bagage n’ayant pas reconnu sur place le paradis décrit sur les forums :

  • L’île est déjà trop grignotée par le tourisme
  • De nombreux hôtels comme le Lakana Hôtel où je logeais ont une ambiance aseptisée bien loin du charme simple et authentique du Longo Mamy. Après 3 semaines dans un village de brousse, c’était juste horrible de se retrouver dans un hôtel où il fallait manger à l’heure à une table numérotée, trop bien dressée dans une salle à manger où le bon chic bon genre semblait être la règle tacite, où j’étais entourée de couples qui paraissaient s’ennuyer ferme, comme si des années de mariage les avaient claquemurés dans un silence mortel…
  • Trop de mobylettes circulent la nuit, venant rompre la quiétude espérée
  • L’île, à part l’observation des baleines en saison, ne présente guère d’attraits : ce n’est pas ni Madagascar authentique que j’aime ni la terre promise par les forums de voyage…

L’île Sainte-Marie n’est qu’une version de paradis dont les couleurs naturelles n’auraient pas résisté à la machine touristique…

Aéroport de l'île Sainte-Marie

 

L’île aux nattes, un Eden niché au cœur d’un lagon émeraude

Le vrai paradis se trouve à quelques encablures de l’île Sainte-Marie, à l’île aux Nattes.

Pour s’y rendre, il suffit de gagner la pointe Sud de l’île Sainte-Marie. Là, une horde de piroguiers-taxis se jetteront sur vous pour vous faire faire la traversée : vous n’aurez donc que l’embarras du choix.

Piroguiers pour l'île aux Nattes

 

Petit conseil : prenez soin de négocier le prix de la traversée avant de monter à bord de l’une des pirogues. Il devrait vous en coûter 2000 Ar la traversée.

Quelques minutes après, vous débarquerez sur cet îlot serti dans un lagon turquoise-émeraude et protégé par une barrière de corail.

Pirogue pour l'île aux Nattes

 

Conseils pour bien profiter de cette parenthèse enchanteresse

 

1- Commencez par ranger votre montre au fond de votre valise, elle ne vous sera d’aucune utilité : ici, le temps s’est arrêté…

Cococtiers sur l'île aux Nattes

 

2- Choisissez un bungalow niché dans la verdure et face à la mer pour voir les baleines sauter à l’horizon…

Bungalow sur l'île aux Nattes

 

3- Jetez-vous à l’eau avec masque et tuba : les poissons ne manqueront pas d’entamer une chorégraphie des plus colorées pour vous accueillir

Seiche

 

4- Goûtez à la sensation merveilleuse de marcher pieds nus sur les longues plages de sable blanc

Sable blanc sur l'île aux Nattes

 

5- Prenez le temps de regarder les cocotiers se pencher avec indolence comme pour boire le bleu de l’océan

Noix de coco

 

6- Émerveillez-vous devant la grâce aérienne des sylphides orchidées

Orchidées sur l'île aux Nattes

 

7- Appréciez de n’entendre que le clapotis des vagues et la caresse de la brise. Ici, pas de routes, pas de voitures, pas de mobylettes pétaradant !

Plage de l'île aux Nattes

 

8- Perdez-vous sur les sentiers pour explorer ce petit bout de terre encore proche de l’état originel

Exploration de l'île aux Nattes

 

9- Ne vous arrêtez pas au premier resto venu, continuez à marcher jusqu’à un restaurant où vous dégusterez une langouste grillée fraîchement pêchée pour un prix si doux qu’il laisse rêveur… attablé à des grandes tables en bois dans une ambiance conviviale… face à l’océan… en regardant les martin-pêcheurs piquer une tête… et souvent en compagnie d’hôtes adorables : des lémuriens…

Lémurien sur l'île aux Nattes

 

10- Ne vous lassez pas de contempler chaque soir le soleil se coucher dans un bain de couleurs quasi-irréelles…

Coucher de soleil sur l'île aux Nattes

 

11- Croquez chaque instant, relaxez-vous, vivez sans programme, prenez le temps, prenez tout votre temps car ce n’est pas tous les jours qu’on est au paradis !

Martin-pêcheur

 

Et si c’était à refaire…

Je ne m’arrêterai pas à l’île Sainte-Marie, je filerais directement sur l’île aux Nattes !

Si, après avoir lu cet article, vous décidez de mettre le cap sur l’île aux Nattes, vous aurez sûrement envie de savoir où je vous conseille de loger et où aller déguster de succulentes langoustes 😉

Au coeur de l'île aux Nattes

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

4 Réponses

  1. VINCENT

    Pourriez-vous me conseiller un hôtel-restaurant sur l’île aux Nattes pour quelques jours ?
    Nous avons 3 enfants: 2 adolescents presque adultes et un enfant de 12 ans et nous désirerions séjourner dans cette île pendant les vacances scolaires françaises, je le précise; quelle est la période la plus favorable,pour y séjourner, sur le plan climatique entre autres facteurs ? Un ami m’a conseillé les mois de mars et avril. Qu’en pensez-vous ?
    Je désirerais que vous m’indiquiez d’autres possibilités plus réjouissantes que celle-là.
    Merci de me renseigner.

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir,
      Je ne peux vous conseiller que ce que je connais. Pour le logement, j’avais logé au Meva Paradis sur l’ïle aux Nattes : accueil très sympathique, bungalows très agréables face à la mer (ils ont même des bungalows familiaux). Vous pouver consulter ici l’article que j’ai écrit à ce sujet.
      J’étais sur l’île aux Nattes au mois d’août et cela n’a posé aucun problème : j’ai eu du beau temps tout le temps alors que cette région est réputée pluvieuse en cette saison !
      Pour le trafic de lémuriens, je n’en ai pas entendu parler et ne peux donc pas vous renseigner.
      Pour voir des lémuriens, l’idéal est la réserve d’Anja et je vous invite à consulter l’article que j’ai écrit à ce sujet. C’est une réserve gérée par la population locale, donc une initiative à soutenir pour moi. Par contre, celle-ci est située près d’Ambalavao sur la partie continentale de Madagascar.
      A votre dispo si vous avez d’autres questions.

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.