Voyager pas cher. Partir moins cher. Vacances à prix mini. Hôtel pas cher. Séjour à prix XS. Offres de voyage spécial petit budget. Comparer pour faire des économies sur votre trip. Soldes sur les séjours lointains. Astuces pour voyager pas cher. On n’entend plus que ça, on ne lit plus que ça. Chacun, voyagistes comme voyageurs, y va de sa formule magique, comme si le prix était devenu le seul critère de choix d’un voyage. Du billet d’avion à l’hôtel, du week-end à l’escapade, du séjour au ski au séjour dans les îles lointaines, de l’autotour à la croisière, le principal qualificatif accolé est « pas cher ». Comme si le voyage et les vacances avaient été vidés de leur substance pour n’être plus qu’un prix, le plus bas possible.
Personnellement, quand je veux partir, que ce soit près ou loin, le « voyager pas cher » n’est pas ma motivation première et, au risque de vous choquer, je revendique pleinement mon droit à voyager plus cher, pour les raisons que je vais vous expliquer.

voyager pas cher

Je veux avoir le choix de ma destination

Les offres de voyage pas cher proposent toujours les mêmes destinations, ainsi que les destination à la mode du moment. Or si je voyage, c’est bien pour pouvoir découvrir des destinations dont je rêve, et pas celles que les voyagistes veulent m’imposer parce qu’ils sont soumis à des contraintes de volume pour offrir des prix attractifs.
Je n’ai pas envie qu’on me dicte mes rêves !

Par exemple, je n’irai pas en République Dominicaine sous prétexte que c’est une destination soleil pas chère, parce que cette destination ne me fait pas rêver et ne répond pas à mes envies de voyage. Quel intérêt aurais-je à opter pour un voyage pas cher si c’est pour me retrouver dans un endroit où je n’ai pas envie d’aller ?

voyager plus cher choix destination

Je veux pouvoir voyager autrement si je veux

Franchement, à une offre packagée standardisée avec :

  • un hôtel-club répondant aux standards occidentaux,
  • un buffet à volonté,
  • un programme figé où on m’emmènera chez le marchand de tapis où le voyagiste a une commission sur les ventes,
  • des horaires imposés,
  • aucune aventure possible à part un vol retardé ou des bagages absent à l’arrivée

je préfère de loin être libre de construire mon voyage comme bon me semble !
Comme au Costa Rica où je me suis fait plaisir en m’offrant 2 nuits dans une cabane dans la jungle, une expérience dont je me souviendrai toute ma vie. Ou comme en Chine où j’ai préféré boycotter incontournables et circuit classique pour faire du bénévolat auprès des pandas.
Ces expériences ont eu un coût que je ne regrette pas d’avoir payé.

Dans le même ordre d’idées, aujourd’hui, les voyages à thème se développent : voyage plongée sous-marine, trek objectif 5000, voyage en immersion dans une tribu, voyage spécial tigre du Rajasthan… Je n’en ai jamais fait un mais j’avoue que je suis assez séduite par l’idée. Même si ce type de voyage a un coût supérieur à un circuit classique (celui que tout le monde fait, où tout le monde voit la même chose), le voyage à thème permet d’allier le voyage à une passion qui nous tient à cœur. Alors oui, je suis prête à voyager plus cher pour vivre des journées intenses plutôt que de vouloir voyager pas cher à tout prix !

expérience de voyage bénévolat panda

Les groupes de 20 personnes, sauve qui peut !

Passionnée de la grande faune africaine, j’ai eu l’occasion de faire plusieurs safaris. Bien sûr, j’aurais pu opter pour un safari pas cher en groupe de 20 personnes pour diminuer les coûts. Mais quitte à faire un safari, autant le faire bien. Alors oui, j’ai préféré payer plus cher et je suis passée par une agence de voyages :

  • limitant la taille du groupe à 6 personnes
  • offrant des safaris illimités et pas uniquement 2 heures de safari par jour
  • offrant le confort de prise de vue, véhicule adapté + une fenêtre par voyageur (pas de voyageur obligé d’occuper le siège du milieu)

Certes, le prix de mon safari n’était pas à un prix défiant toute concurrence mais au moins je n’ai pas eu à me farcir un troupeau de moutons 24H/24 avec un guide obligé de lever son parapluie arc-en-ciel pour ne pas perdre un mouton en route ! Et puis, j’étais aux premières loges d’un spectacle comme seule la Nature sait en imaginer…

safari Kenya lionceau

Je ne veux pas renoncer aux expériences extraordinaires

À quoi bon aller loin, dire « j’ai fait tel endroit » si c’est pour devoir renoncer à ce qui en fait la magie ? Certaines expériences, certains lieux ont un coût indéniable. Mais je préfère économiser sur certains postes de la vie quotidienne pour que mon voyage colle à mes rêves.

J’aurais été incapable d’aller en Equateur sans aller aux Galapagos, incapable d’aller aux Galapagos sans goûter aux excursions dans des îles du bout du monde, incapable d’aller en Laponie sans faire de motoneige et de traîneau à chiens. Alors oui, j’ai préféré mettre plus cher, dépenser plus pour m’offrir des moments qui ont marqué ma vie pour toujours.

motoneige Laponie

Je veux pouvoir choisir mon toit

Ce n’est pas parce que je voyage en routard que j’ai envie de dormir toutes les nuits :

  • dans une cage à poule aux murs suintant d’humidité
  • à jouer les fakirs sur un matelas si défoncé que mon corps le matin se souvient de chaque ressort
  • à partager l’intimité de ma douche avec des scolopendres rampants

Ce n’est pas parce que je voyage en séjour farniente que j’ai envie d’avoir pour toit :

  • un hôtel de 367 chambres
  • un hôtel all inclusive où ce qu’on me vend comme la liberté de n’avoir rien à faire ni à penser n’est en fait qu’une forme de prison dorée
  • une chambre parfaitement aseptisée et sans âme

Que je voyage sac à dos ou voyage organisé, je veux avoir la liberté de choisir un hébergement de charme, un hébergement où je me sens bien, que j’ai envie de retrouver après une journée chargée de découvertes. Un hébergement n’est pas juste un lit pour dormir, c’est plus que cela… Alors oui, parfois, je préfère aligner quelques euros de plus pour :

  • poser mon sac dans un établissement pittoresque tenu par des locaux qui ont le smile
  • m’offrir une nuit de confort avec une vraie douche après un périple fatigant
  • goûter un peu de ce luxe que je ne pourrais pas me payer en France
  • tester un concept d’hébergement original
  • ou simplement bien dormir

Y a-t-il un mal à cela ?… Le voyage, c’est aussi les vacances alors pourquoi devrait-on s’imposer des conditions qui nous laisseront un goût amer ?

hébergement de charme en voyage

Un vol pas cher, oui mais pas à n’importe quel prix !

Le billet d’avion est le principal poste de voyage sur lequel je cherche non pas à payer le moins cher possible mais à faire des économies. Parce que si c’est pour me farcir un vol avec 3 escales en partant de Berlin alors que j’habite Nice et mettre 2 jours à m’en remettre sur mes 3 semaines de voyage (et pareil au retour), je me demande si ça vaut vraiment le coût coup d’économiser 150€… De plus en plus, mon objectif est de trouver le billet d’avion au meilleur rapport durée de vol – prix.

voyager pas cher : vol pas cher

Voyager pas cher, non merci !

Loin de moi l’idée de jouer les bourgeoises – que je ne suis pas car je ne suis pas née avec une cuiller d’argent dans la bouche et le luxe ne tapisse pas ma vie – mais non, le choix premier d’un voyage ne sera jamais « voyager pas cher ».

Le voyage a quelque chose d’exaltant, de fascinant, d’exceptionnel, d’extraordinaire même, non pas parce qu’il est synonyme d’horizons lointains mais parce qu’il est l’une des dernières aires où la norme n’est pas la règle, où la liberté n’est pas étriquée, où le différent n’est pas anormal.

Alors oui, je revendique la possibilité de choisir une autre option que le « voyager pas cher », je revendique de vivre mes rêves de voyage, même si mes rêves ne rentrent pas dans le moule normal. Je ne veux pas qu’on m’impose un voyage pas cher, je veux qu’on me laisse le choix, un vrai choix ! Et je suis prête à gaspiller quelques euros pour mes rêves, quitte à réserver le « pas cher » pour le quotidien.

voyager plus cher plutôt que voyager pas cher

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

16 Réponses

  1. Nathalie

    Merci pour ce billet! 100% d’accord! Un hébergement, ce n’est pas seulement un lit, c’est beaucoup plus que ça! C’est un univers effectivement! Sans vouloir faire ma bourgeoise ou ma mamie 😉 , quand on voyage beaucoup et qu’on n’a plus 20 ans, le confort et le bien-être sont fondamentaux pour apprécier pleinement le voyage. Optimiser les dépenses, faire des choix…. par exemple, je n’achète pas de souvenirs, pas de fringues, je mange une fois par jour mais j’aime les jolis hôtels, dans un cadre naturel ou historique. Par contre, je veux défendre la République Dominicaine. Punta Cana et ses hôtels de luxe sont vraiment sans intérêt! En revanche, ce pays mérite d’être découvert. J’y ai vécu 1 an et ça a été une excellente surprise : le centre historique de la capitale, les plages sublimes, les petits villages, les paysages sauvages… 🙂

    Répondre
    • Nath

      Ah je suis contente de lire que je ne suis pas la seule à voir l’hôtel comme un peu plus qu’un lit pour dormir ! 🙂
      Pour la République Dominicaine, OK, peut-être n’ai-je en tête que les séjours tout faits conçus par les voyagistes…

      Répondre
  2. fedora

    Et à tout cela, j’ajoute que les compagnies low cost rognent sur les conditions de travail de leurs employés… ça me hérisse d’entendre, dans mon entourage, des personnes qui râlent sur la perte de leurs acquis sociaux mais qui encouragent cette perte en voyageant avec des compagnies type ryan air pas vraiment réputées pour bien traiter leurs personnels !

    Répondre
    • Nath

      Tu as raison de souligner cet aspect : à force de vouloir tout toujours moins cher, c’est le serpent qui se mord la queue !

      Répondre
  3. Mathilde - Voyager en photos

    Et bien je suis 100% d’accord avec toi. Si qd je voyage, je cherche malgré tout à voyager pas cher (je réserve mes vols au moins 6 mois à l’avance, je passe pas mal de temps à comparer les hébergements sur internet…quitté à parfois partir en camping – ms tjs dans des mieux sympas, pas pour me retrouver au milieu de centaine de camping car) je cherche avant tout à vivre les expériences qui me font rêver ! Je trouve ça bizarre le concept de partir « pas cher » en all inclusive puisque avec cette formule on ne voit rien de plus que l’hôtel et la piscine.
    Et pour avoir tenter un circuit en bus de 50 personnes pas cher qd j’étais étudiante, je me suis jurée plus jamais ça!!
    Bref maintenant je cherche à voyager pas trop cher mais surtout le mieux possible 🙂 en faisant des économies sur la vie quotidienne en limitant les achats inutiles 🙂
    Le dernier article de Mathilde – Voyager en photos : Husavik : à la rencontre des baleines à bosseMy Profile

    Répondre
    • Nath

      Et pourtant regarde sur google le nombre de voyagistes qui prônent le voyage pas cher !
      Ah ouais, le circuit en bus de 50 personnes, cela a dû être horrible ! J’ai connu ça en Turquie : lorsque le bus s’est arrêté chez un marchand de tapis, avec 2 copines on a prévenu l’organisateur qu’on se barrait et qu’on allait se débrouiller !

      Répondre
  4. Chrissand

    Je viens de lire ton article après ta réaction sur l’article de Camille.
    Je suis en phase également avec toi sur certains points. Personnellement je suis près à mettre cher sur une excursion ou sur une destination qui en vaut le coup. Par contre mettre cher sur un hôtel qui va me servir juste de transition c’est pas mon objectif.
    Avec un peu plus d’expérience, nos voyages sont plus confortables, moins routard, et le prix du séjour augmente aussi…
    Il y a 10 ans je n’aurais pas mis 200$ pour un survol en hélico de NYC, maintenant je le fais volontiers.

    Répondre
    • Nath

      Je ne disais pas de mettre cher sur tous les hôtels du voyage : c’est clair que pour une nuit de transition pas la peine de mettre le prix ! En revanche pour se pose plusieurs jours dans un endroit sympa, je ne dis pas non à un peu plus de confort !
      Pour les excursions, j’ai envie de dire : on n’a qu’une vie et en plus ce n’est pas tous les jours qu’on voyage dans tel ou tel pays…

      Répondre
  5. Xavier

    C’est vrai que voyager pas cher c’est bien, mais tu as raison, si c’est pour ce retrouver à un endroit qui ne nous intéresse pas vraiment…

    Après je te suis sur tout ce que tu dis, sauf pour les vols, je serai prêt à rester dans l’aéroport 24h pour économiser un peu 🙂
    Le dernier article de Xavier : L’oeil dans l’objectif, Paris !My Profile

    Répondre
    • Nath

      24H dans un aéroport, pff… J’avoue que lors d’un de mes premiers voyages routard, j’ai enchaîné 3 vols, je ne sais pas si je le referais parce que côté fatigue…

      Répondre
  6. olivier

    Je suis assez d’accord sur le principe que c’est dommage de toujours rechercher le prix le plus bas dans toutes les destinations. Par exemple, il vaut mieux prendre un hôtel un peu plus cher pour éviter de tomber sur des petites bêtes dans la chambre.

    Répondre
  7. Anthony

    Tout a fait d’accord avec ton raisonnement Nath. D’ailleurs par exemple je ne me prive pas de faire (et refaire) des plongées quand j’arrive dans un spot assez ouf, ou de rêver en me payant un vol en mongolfière au Myanmar car c’était pour moi LA sortie à ne pas manquer là bas. Alors oui, ces voyages ont des coûts, et je modère quand même mes extras en variant mes destinations. Comme tu peux voir sur notre blog, on se prive rarement de vivre chacune de nos expériences à fond, pas parce qu’on est blindé, mais parce qu’on alterne destinations chères et moins chères, volontariats ou expériences en homestay.

    Répondre
    • Nath

      Tu as 1000 fois raison Anthony, on n’a qu’une vie ! Alors si tu as l’occas’ de faire un truc de ouf au Myanmar ou ailleurs, comme tu n’y reviendras peut-être pas de sitôt tu aurais tort de t’en priver ! Il faut profiter tant qu’on peut…

      Répondre
  8. Capitaine Rémi

    Avec bcp de retard, je réagis à cet article !

    Payer plus cher pour un voyage qui répond plus à mes valeurs, je dis OUI. Le low-cost, quelque soit le domaine, c’est souvent au détriment de l’environnement ou de l’humain.

    J’ose faire la comparaison avec l’achat de nourriture ou de vêtements. On peut choisir de mettre plus d’argent pour un produit plus éthique et qui respecte nos valeurs.

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Rémi,

      Merci pour cette réaction. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à penser ainsi ! Très juste la comparaison!

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.