Après avoir suivi tous mes conseils pour organiser un safari dans le parc Kruger, vous y voilà ! 350 km de long sur 60 km de large… autant dire que le parc Kruger est immense ! Et même si la faune y est abondante, on n’est pas dans un zoo et les animaux ne vous attendent pas sagement sur le bord des pistes !

Hormis les conseils d’ordre général pour bien organiser sa visite dans le parc Kruger, je voulais partager avec vous dans cet article 6 astuces pour optimiser vos chances de voir des animaux, pas les herbivores (gazelles, zèbres, gnous…), si faciles à observer qu’au bout de quelques jours vous serez tellement blasés que vous n’y ferez même plus attention !

Attention, je n’ai pas dit que c’était la recette miracle pour être sûre de voir ces animaux sauvages qui nourrissent votre imaginaire, ce sont juste des petites choses que j’ai appris au fil de mes safaris en Afrique.

1- Regardez les tableaux de rencontre des animaux dans les camps

Ces cartes présentes dans tous les camps du Kruger permettent de voir où les animaux stars, Big Five plus le guépard et le lycaon, ont été observés la veille et le jour-même.
Bien sûr, ils ne vous donnent aucune garantie de voir ces animaux exactement au même endroit, mais cela vous permet de localiser une zone où il est bon de sillonner les pistes pour optimiser vos chances d’apercevoir l’animal en question.
Plusieurs fois, dans le cas du léopard et du lycaon, l’utilisation de ces cartes m’a permis de tomber nez à nez avec ces animaux et de les photographier.

Carte de rencontre des animaux dans le parc Kruger

2- Repérez les attroupements de véhicules dans le Kruger

Bien que cette technique de repérage des animaux soit anti-naturelle, elle est d’une redoutable efficacité. Si vous apercevez plusieurs voitures arrêtées au même endroit, c’est signe qu’il se passe quelque chose. Vous ne verrez jamais un essaim de voitures pour un troupeau d’herbivores donc il y a 100% de chances que ce soit l’un des membres du club très select des Big Five, un guépard ou un lycaon.
Bon par contre, la difficulté dans ce cas est d’arriver à positionner votre véhicule de manière à pouvoir observer et photographier l’animal.

Attroupement de véhicules de safari

3- Pistez les vautours dans le Kruger

En safari, je prête toujours la plus grande attention aux groupes de vautours en vol, perchés sur un arbre ou immobiles au sol, non pas par fascination pour ces volatiles, mais parce que ce type de comportement des vautours est un très bon indicateur : il y a de fortes chances que les vautours, ayant repéré un prédateur mangeant une proie, attendent leur tour… et que le carnivore soit encore dans les parages !

Vautours à l'affût dans le parc Kruger

4- Essayez de repérer les canalisations au niveau des pistes

Je ne sais pas si c’est valable dans d’autres réserves d’Afrique mais en tout cas, dans le parc Kruger, les hyènes aiment faire leur tanière au niveau des canalisations en bord de pistes, et dans ce cas, non seulement elles sont assez facilement repérables mais en plus, vous les verrez de près et pendant un moment suffisamment long pour pouvoir les observer de près!
En repérant une tanière, j’ai eu ce bonheur de pouvoir observer une famille de hyènes pendant un long moment qui fut magique car la maman hyène allaitait ses petits qui tenaient à peine sur leurs pattes tandis que d’autres jeunes s’amusaient.

Bébés hyènes têtant leur mère dans le parc Kruger

5- Guettez les signaux d’alerte des herbivores

Ne négligez pas l’observation des impalas, des gnous et des zèbres ! Si vous les voyez montrer des signes d’inquiétude, si vous les voyez dresser l’oreille, s’affoler, pousser des cris étranges alors que jusque là ils paissaient tranquillement, c’est sûrement qu’un prédateur rôde dans les parages, attendant le bon moment pour déclencher la chasse.

Impala apercevant un guépard

6- Cherchez à repérer tout signe indiquant une présence animale

Rouler sur les pistes ne doit pas vous empêcher de repérer les empreintes et les excréments frais qui signalent le passage d’un animal. Vous n’aurez par exemple aucune difficulté à voir les excréments d’éléphants qui passent difficilement inaperçus !

Excrément d'animal dans le parc Kruger

Ces 6 astuces faciles à mettre en oeuvre ne nécessitent nullement d’avoir les connaissances expertes d’un naturaliste ou d’un guide animalier et devraient augmenter sérieusement vos chances de débusquer des animaux dans le parc Kruger.

Empreinte de léopard dans le parc Kruger

Et vous, avez-vous d’autres astuces pour repérer plus facilement des animaux lors d’un safari ?

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

7 Réponses

  1. Julien@changer de vie

    Les photos sont super, bravo pour ce blog ! Le suis épaté de celle qui montre l’attroupement de voitures devant des animaux… ce n’est pas l’image que l’on se fait d’un safari à vrai dire 🙂

    Répondre
    • Nath

      Bonjour Julien,
      Ton compliment me fait d’autant plus plaisir que ton blog est une référence pour moi, avec un vrai concept ! 🙂
      J’ai voulu montrer l’attroupement de véhicules parce que c’est une image qui me dérange dans la mesure où ce genre de comportement bouleverse le comportement des animaux… 🙁

      Répondre
      • Julien@changer de vie

        Je suis assez d’accord pour le problème du boulversement des animaux. Ca me fait penser à ce que font les agences qui t’envoient voir des dauphins et qui les encerclent avec les moteurs à fond pour les faire sortir..

      • Nath

        Oui j’ai lu cela aussi pour les dauphins… Il faudrait qu’une sorte de « charte » ou de réglementation soit créée pour éviter des comportements non respectueux de l’environnement et de la faune… Mais bon pas sûr que les agences et tour operator la respecteraient si elle existait…

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.