Après le parc Manyara, mon programme de voyage  incluait 2 jours dans le Serengeti, parc qui, avec le cratère du Ngorongoro, constitue le must d’un safari en Tanzanie.

En effet, le Serengeti est réputé pour ses 2 grandes migrations annuelles :

  • Lors de la saison sèche en Tanzanie, des millions de gnous, de zèbres et de gazelles, entament un trekking de fou vers le Masaï Mara au Kenya pour retrouver de vertes graminées dont ils sont friands, suivis de près par des hordes de prédateurs en quête de chair fraîche.
  • Puis, lorsque la saison des pluies revient en Tanzanie, les troupeaux de millions d’herbivores migrent à nouveau vers le Serengeti.
Troupeau de gnous dans le Serengeti

 

Situation

Situé à 330 km d’Arusha, le Seronera Wildlife Lodge jouit d’une position royale au centre du Serengeti dans la plaine du Seronera très fréquentée par les animaux.

Paysage du Serengeti

 

Cadre

Le cadre de ce lodge m’a laissé une impression mitigée :

  • fantastique d’un côté car la structure de la salle à manger et du bar, tout en bois, verre et pierre, intégrée dans les rochers, est à la fois, originale, spectaculaire et dépaysante.
  • décevante de l’autre côté car le bâtiment des chambres est digne d’une chaîne d’hôtel sans charme, vieillot, et aurait besoin d’une bonne cure de jouvence.

Le bar, très agréable pour prendre l’apéro après une longue journée de safari sur les pistes poussiéreuses, a vraiment un cachet fou :

  • les rochers naturels, sur lesquels sont peintes des antilopes dans un esprit tribal, sont intégrés dans le décor
  • la déco style masaï prolonge l’expérience safari
  • l’ambiance cossue et cosy incite à la détente
Ambiance safari du bar du Seronera Wildlife Lodge

 

La salle à manger reprend le même esprit peintures rupestres que le bar, pour une ambiance safari très élégante. Si la formule buffet est sympa, en revanche le personnel n’est pas toujours très arrangeant : nous étions 6 et il a fallu négocier un bon moment pour avoir le droit de rapprocher 2 tables de 4 afin de pouvoir manger tous ensemble…

Salle à manger du Seronera Wildlife Lodge

 

Malgré le cadre exceptionnel de la salle à manger et du bar, le Seronera Wildlife Lodge, très bruyant, fait un peu « usine à touristes », ce qui est assez déplaisant et casse l’ambiance safari.

Pour ceux qui le souhaitent, le Seronera Wildlife Lodge permet d’organiser un vol en mongolfière à proximité du lodge pour survoler le Serengeti. S’il s’agit d’une expérience certainement exceptionnelle, en revanche, le prix est prohibitif…

Mangoustes rayées

 

Et pour ceux qui ont du mal à ranger leur appareil photo, même après une journée de safari, sachez que les rochers de l’hôtel sont très fréquentés par les damans des rochers qui adorent se dorer la pilule au soleil et que des colonies de mangoustes rayées traînent aux alentours de l’hôtel…

Daman des rochers

 

Les chambres

Le Seronera Wildlife Lodge dispose de 75 chambres alignées dans un bâtiment sur 2 étages : rez-de-chaussée + étage.
Les chambres sont le gros point noir du Seronera Wildlife Lodge… Elles font pâle figure à côté du bar et de la salle à manger :

  • Elles sont très mal insonorisées. Priez pour avoir des voisins de chambre qui ne ronflent pas !!!
  • L’intérieur a mal vieilli
  • La plomberie, la chasse d’eau et l’eau chaude… hum, hum…
Heureusement pour moi, ma chambre donnait côté savane et non pas côté parking, ce qui m’a permis de vivre une anecdote assez surprenante : la première nuit, mes compagnons de voyage et moi, nous avons entendu de drôles de bruits à proximité de notre fenêtre de chambre, mais dans l’obscurité nous n’avions pas réussi à distinguer quel genre de créature pouvait ainsi rôder juste derrière le bâtiment…
Ce n’est que le lendemain soir, quand nous avons su car ils sont revenus un peu avant la tombée de la nuit… C’étaient des hippopotames qui étaient à l’origine du tapage nocturne !!!
Inoubliable !
Bâtiment des chambres du Seronera Wildlife Lodge

 

Les points forts du Seronera Wildlife Lodge

  • La construction spectaculaire intégrée dans la roche
  • Le cadre époustouflant du bar et de la salle à manger
  • La situation dans le Serengeti
Bar du Seronera Wildlife Lodge

 

Les points faibles du Seronera Wildlife Lodge

  • Le côté usine à touristes
  • Le bâtiment des chambres qui aurait besoin d’une bonne rénovation
  • Les chambres qui tombent en décrépitude et dont il faudrait refaire l’isolation
  • Le personnel, professionnel mais pas vraiment accueillant
Bâtiment des chambres du Seronera Wildlife Lodge

 

Le Seronera Wildlife Lodge en résumé

Des espaces communs remarquables où il fait bon se retrouver en groupe avant un safari ou au retour d’une journée bien remplie, des chambres dans lesquelles on ne va que pour dormir… le Seronera Wildlife Lodge est un lodge qui vaut quand même le coup d’oeil et qui a la chance de pouvoir compter sur sa situation royale au coeur du Serengeti.
Maintenant, si vous êtes à la recherche de calme et de tranquillité, mieux vaut passer votre
chemin !

 

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

7 Réponses

  1. Tongs et Sri Lanka

    ça devait être hallucinant ces hippopotames la nuit !! il faut avoir l’âme d’une aventurière pour oser s’aventurer la nuit dehors même dans l’hôtel :p
    Bisous Nath 🙂

    Répondre
  2. Nath

    Tout à fait ! Mais en fait ce qui est impressionnant c’est le bruit dans la nuit noire : jamais je n’aurais imaginé qu’il s’agissait d’hippopotames !

    Répondre
    • Nath

      Ce n’est pas une famille mais le groupe avec lequel je voyageais. Effectivement sur la photo ils ne sont pas très souriants mais je te rassure on avait tous la banane !

      Répondre
  3. yannick

    Hippopotames. Il me semble que ce sont eux qui tuent le plus d’êtres humains en Afrique. Surtout ne pas se trouver entre l’eau et l’animal….

    Dans la réserve D’Amboseli, au pied du Kilimandjaro. Se situe une petite colline, le petit Kili. Elle domine des marais ou vivent des hippopotames. Magique de les entendre. Lorsque le soir approche. Ne vous précipitez pas pour l’apéro au camp. Imbibez vous de l’Afrique.Jouissez du spectacle des éléphants traversant la brousse pour gagner leurs abris nocturnes. Appréciez la sérénité de ces instants hors du temps..

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Yannick,
      Oui vous avez raison pour les hippos, ce sont bien les animaux les plus dangereux, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer !
      Vous parlez joliment de l’Afrique, ce continent si bouleversant, si émouvant, si grandiose… Vous me donnez juste envie d’y retourner !

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.