Petit détour dans la campagne de Battambang…

Il y a quelque temps, j’avais évoqué dans un article les activités principales de l’artisanat local qu’on peut observer dans la campagne de Battambang :

  • la fabrication des feuilles de riz

Et si j’avais consacré un article aux 3 premières activités, je n’avais pas encore pris le temps de vous parler de la 4ème activité : la fabrication des feuilles de riz, vous savez, c’est cette très fine « pâte » qui entoure les nems et les rouleaux de printemps.

Bien sûr nous n’en connaissons bien souvent que l’apparence sous laquelle nous les trouvons en supermarché, à savoir un paquet de feuilles « sèches » dans un packaging prêt à la vente. mais bien souvent on ignore totalement que ces feuilles de riz sont le résultat d’un dur labeur en famille…

Fabrication de la pâte pour les feuilles de riz

 

La fabrication des feuilles de riz en 3 étapes

 

Étape 1 : l’obtention de la pâte

Pour réaliser des feuilles de riz, il faut avant toute chose faire de la pâte. celle-ci s’obtient en diluant, broyant, mixant du riz avec de l’eau et du sel dans une grande cuve.

Riz broyé pour les feuilles de riz

 

Il faut compter une mesure de riz pour 2 mesures d’eau.
Cette pâte est filtrée puis laissée à reposer.

Filtrage de la pâte pour les feuilles de riz

 

Étape 2 : la cuisson des feuilles de riz

Les femmes prélèvent une petite quantité de pâte. Elles l’étalent en un tour de main sur une toile tendue au-dessus d’une casserole d’eau chaude et la recouvrent d’un couvercle pendant 15 secondes, temps nécessaire à la cuisson à la vapeur de la feuille de riz.
Cela n’a l’air de rien comme cela mais il faut une sacrée dextérité pour obtenir de belles feuilles de riz, fines et bien rondes !

Cuisson des feuilles de riz

 

Étape 3 : la séchage des feuilles de riz

Au bout de 15 secondes, la feuille de riz est récupérée à l’aide d’un tube en bambou.

Puis, elle est tout de suite mise à sécher au soleil pendant quelques heures sur un grand treillis en bambou.

Treillis en bambou pour sécher les feuilles de riz

 

Le saviez-vous ?

Si vous avez déjà acheté des feuilles de riz en supermarché, vous avez sûrement déjà remarqué le curieux quadrillage sur toute la surface de la feuille de riz.

Lorsqu’elles sont fabriquées de manière artisanale comme au Cambodge, c’est le grand treillis en bambou qui crée ces marques quadrillées si caractéristiques, tellement caractéristiques que pour la fabrication de masse, les industriels reproduisent l’effet du treillis en bambou pour avoir un rendu similaire !

Séchage des feuilles de riz

 

La fabrication des feuilles de riz… un rendement bien maigre…

Il faut savoir que pour pouvoir vendre les feuilles de riz sur le marché, les familles travaillent toute la journée dans des conditions plus difficiles qu’il n’y paraît…

En effet, elles sont accroupies ou assises quasiment à même le sol, la tête au-dessus de la vapeur d’eau chaude… Et dans la famille, tout le monde est mis à contribution, même lorsqu’elles sont d’un âge avancé, les vieilles dames participent à la tâche…

Dur labeur de la fabrication des feuilles de riz

 

Et quand on sait que la fabrication de 100 feuilles de riz rapportent environ 1$, on peut se dire qu’il en faut des feuilles de riz pour pouvoir nourrir une famille tous les jours…

Fillette au Cambodge

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

18 Réponses

  1. Laurent@OneChai

    Pas de doutes, vu ainsi, les nems ont un tout autre goût. Au lieu de les avaler goulûment, on se sent maintenant obligé de les savourer lentement pour apprécier ce travail à sa juste valeur.

    Répondre
    • Nath

      Je partage ton avis : effectivement on a davantage conscience du travail qu’il y a derrière ce qu’on mange !

      Répondre
  2. Arthur

    J’ai mal au dos pour elles… Encore une de ces « petites choses » dont on n’a pas idée en Occident.
    Ca se rapprocherait presque des crêpes, non ?

    Répondre
    • Nath

      Je ne sais pas si on peut dire que cela se rapproche des crêpes dans la mesure où les feuilles de riz sont très fines et servent à entourer nems et rouleaux de printemps.

      Répondre
  3. Lucie

    J’avoue que je ne m’étais jamais demandé comment elles étaient faites ces feuilles de riz. C’est vraiment beaucoup de travail! J’imagine que part chez nous, on trouve seulement des feuilles de riz industrielles, non? Sinon, tu sais quelle proportion traditionnelle/industrielle on trouve en Europe?

    Répondre
    • Nath

      Hello Lucie,
      On se pose rarement la question de savoir comment sont fabriqués les « aliments » qu’on mange. Je pense que chez nous les feuilles de riz sont uniquement industrielles, je ne sais même pas s’il y a un pourcentage de fabrication artisanale…

      Répondre
      • Laure@voyagevietnam

        Xin chào Nathalie,
        On les appelle « lá nem » en vietnamien 😉
        On a pu voir à Hoi An que le décollage est aussi une étape difficile …
        Article très intéressant, merci pour ces informations !

        Laure

      • Nath

        Bonsoir Laure,
        Oui c’est vrai, je n’ai pas parlé du décollage qui se fait avec un tube de bambou je crois ?…
        Merci pour la traduction en vietnamien ! 😉

  4. Miss Tâm

    Bravo et merci pour ce très bon article sur la fabrication des galettes de riz! Et bravo pour votre superbe blog aussi. Bien à vous.

    Répondre
  5. Bruno @Voyage au Vietnam

    On en mange tous les jours ici aussi sur Hanoi, mais c’est vrai qu’on oublie souvent tout le travail que ça nécessite, comme beaucoup d’autre plat ou petit artisanat.
    On veut d’autre article ! 😉

    Répondre
  6. Laure@voyagevietnam

    Xin chào Nathalie,
    On les appelle « lá nem » en vietnamien.
    On a pu voir à Hoi An que le décollage est aussi une étape difficile …
    Article très intéressant, merci pour ces informations !

    Laure

    Répondre
  7. Christophe (@Voyage Sur Le Fil)

    Salut Nath’,
    En lisant le titre je pensais tomber sur une manière de comment cuisiner les feuilles de la plante du riz (le feuillage ou épillet…) :))

    Bref, faut-il une variété spéciale de riz pour faire ces disques si succulents ?

    Répondre
    • Nath

      Excellente question, je n’en sais rien du tout !!! Et je ne sais pas non plus comment on cuisine les feuilles de la plante du riz !!! lol

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.