Le Queyras, je pèse mes mots, c’est l’un des derniers diamants bruts des alpes françaises. En plus de paysages grandioses qui feraient pâlir de jalousie les 4 coins du monde, le Queyras a su préserver le pastoralisme, les savoir-faire, l’artisanat local, une architecture typique… L’hiver, le Queyras bichonne les vacanciers skieurs, l’été de nombreuses activités sont organisées autour du patrimoine, des savoir-faire, du sport. Mais au printemps ? R-I-E-N ! Fin mai début juin est pourtant une période top pour découvrir le Queyras : des fleurs partout et du soleil et des températures vraiment agréables…
Encore heureux que j’adore randonner car sinon…

vacances de printemps dans le Queyras

Le Queyras au printemps, c’est supra-joli !

Des commerces portes closes partout dans le Queyras

Trouver une boulangerie ouverte pour les vacanciers hors-saison relèverait presque du défi. La plupart sont fermées. Celles qui sont ouvertes ne le sont que le matin et en alternance : un jour c’est celle de Molines-en-Queyras qui est ouverte, un autre c’est celle de Château-Ville-Vieille…
Dommage car le pain y est tout aussi excellent que leurs tartes aux myrtilles !

Trouver un café ouvert à Saint-Véran, village pourtant très touristique, à la Pentecôte fut mission impossible. Les hôtels, pour la plupart, affichent un grand « FERMÉ ». Les restos, à des rares exceptions près, idem. Seuls quelques commerces de produits locaux et de souvenirs semblent faire de la résistance…

La vie dans les villages du Queyras au printemps se résument trop souvent à des portes closes…

queyras hors-saison

Le plus charmant des bars-restaurants de Saint-Véran : fermé en cette saison… 🙁

Des activités inexistantes au printemps dans le Queyras

Bien sûr, en cette saison, je ne demandais pas à faire du ski, hein ! Encore que du ski de rando aurait été possible car en altitude, il y avait encore pas mal de neige.
En été, de nombreuses activités permettent de partir à la découverte des savoir-faire locaux :

  • Sculpture du bois
  • Traite des chèvres et fabrication du fromage
  • Travail de la dentelle
  • Fabrication d’un bijou en pierre queyrassine
  • Etc…

Des activités qui collent bien avec l’âme du Queyras, amoureux de ses traditions. Mais qui n’ont lieu qu’en période estivale ! Quand on vient au printemps, ban non y a rien qui fonctionne, rien d’ouvert…

Heureusement que quelques professionnels restent prêts à accueillir les vacanciers du printemps : via ferrata et escalade avec Leila’venture, rafting… Parce que sinon ce serait tristounet!

coutelier Saint-Véran Queyras

L’un des rares à faire de la résistance au printemps !

Pas de mines d’informations à la maison du tourisme

Quand j’arrive dans une région que je ne connais pas, j’adore aller « prendre la température » dans les offices du tourisme. Histoire de m’allumer des étoiles dans les yeux quand les professionnels du tourisme vendent le rêve de leur région.
Mais là, c’est loin d’être le cas… Malheureusement, j’ai été accueillie par une personne qui n’a sûrement jamais mis le pied en montagne et qui s’est contentée des retours des randonneurs et de vagues résumés sur internet pour me conseiller… Comment vous dire… Mon enthousiasme s’est éteint en 2 secondes… Moi qui croyais que je ne saurais plus où donner de la tête et savoir comment « faire rentrer » 1001 découvertes et activités en 7 jours de vacances… Déception. Un prospectus à la main.

queyras route du col d'agnel

Route du col d’Agnel : les joies de la neige au mois de mai !

À croire que pour ne pas engager leur responsabilité, ils ne peuvent rien vous dire…

Pourtant un vacancier qui entre dans un office du tourisme est demandeur, est prêt à dépenser de l’argent pour faire une activité, déjeuner au resto…
J’en viendrais presque à me dire que le Queyras n’aiment pas les vacanciers printaniers… Heureusement que la montagne queyrassienne vous ouvre grand ses portes pour vous surprendre et vous émerveiller à chaque sentier !

Queyras rando raquettes

Des raquettes au mois de mai : oui, c’est possible !

Le printemps, pourtant une occasion de développer le tourisme

Les locaux rencontrés lors de mon séjour dans le Queyras m’ont tous affirmé que le printemps était une période idéale pour découvrir le Queyras. OK, mais alors pourquoi rien n’est fait pour encourager le tourisme à cette période ? N’est-ce pas l’occasion pour le Queyras d’anticiper pour le jour où la neige ne sera plus vraiment au rendez-vous l’hiver et de s’assurer des revenus touristiques tout au long de l’année ?

queyras col d'Agnel

L’un des cols mythiques du Queyras qui attirent du monde !

Bien sûr, il n’est pas question de développer un tourisme fourre-tout qui viendrait dénaturer l’âme du Queyras mais bien de jouer sur les multiples atouts que possède le Queyras pour attirer des vacanciers en toutes saisons et… de partout dans le monde ! Oui, il y a des voyageurs qui sont en quête permanente de découvertes authentiques et hors-des-sentiers battus, qui veulent un retour à l’essentiel… Tout le Queyras, non ?…

Oui, je trouve dommage que le Queyras soit si endormi au printemps, saison offrant pourtant 1001 possibilités ! Il y aurait tellement de voyages à thème à inventer sur les routes du Queyras !…

lac miroir Queyras

Le lac Miroir, l’un des nombreux sublimes lacs du Queyras !

 

 

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

5 Réponses

  1. Sylvie

    Je suis à peine surprise par ton constat, même si je ne pensais pas que c’était à ce point. Je pense que c’est un cercle vicieux : beaucoup de commerce ou d’activités sont fermées parce qu’il n’y a pas assez de monde pour les faire vivre. Et ensuite les gens n’ont pas envie de venir parce que quand ils se renseignent ils constatent que beaucoup de choses sont fermées… Quel dommage pour les vacanciers, qui comme tu le dis sont demandeurs et prêts à se faire plaisir, mais qui restent sur leur faim…
    Le dernier article de Sylvie : Tour de Belle-Ile-en-Mer à pied en 4 jours (1/4)My Profile

    Répondre
    • Nath

      Oui c’est carrément un cercle vicieux… Sauf qu’il est temps de penser sur le long terme et d’assurer des revenus touristiques à la région hors du ski, car le jour où la neige sera moindre…

      Répondre
      • Bty

        Oui, il est grand temps d’anticiper ce problème. Votre article est très juste

      • Nath

        Cela serait tellement bien et me donnerait l’occasion de retourner dans le Queyras hors saison !

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.