Si vous avez lu cet article, vous savez combien j’ai adoré découvrir l’Argentine en van aménagé. Il est temps pour moi de vous livrer 21 conseils pour la location de van aménagé en Argentine, fruits de mon expérience. On ne sait jamais, ça peut vous servir un jour ! 😉

Location de van aménagé en Argentine : à savoir avant le départ

1 – Réserver bien à l’avance est indispensable

La location de van aménagé en Argentine (ou de camping-car ou de pick-up avec cellule) n’est pas une pratique répandue . Comme il y a peu de vans aménagés, trouver un véhicule n’est pas forcément évident, en trouver un qui soit disponible à vos dates de voyage l’est encore moins.
Je ne vous conseille donc pas d’improviser sur place mais de réserver BIEN à l’avance.

conseils location van en Argentine

2- Attention à la hauteur intérieure

Une fois votre van aménagé trouvé, avant de signer la réservation, vérifiez que la hauteur intérieure du van vous permet de tenir debout sans vous courber en 2. Cela n’a l’air de rien mais vivre 3 semaines dans un van en étant obligé d’être en permanence courbé en 2, c’est pas terrible ! J’étais tombée sur des locations de vans aménagés en Argentine dont la hauteur intérieur était de 1,75 m. Sachant que je mesure 1,80 m… C’était tout vu : next !

hauteur van aménagé en Argentine

3- Prenez un van aménagé 4×4

L’Argentine dispose de routes asphaltées en très bon état mais également de pistes caillouteuses, en mauvais état qui, en cas de météo capricieuse, peuvent se révéler encore plus rock’n roll.
Si vous envisagez de sortir des routes principales, le 4×4 est recommandé.

état de piste en Argentine

4- Vérifiez le nombre de km inclus

Les contrats de location de van aménagé en Argentine indiquent un nombre de km inclus, n’espérez pas la mention « km illimités » ! Je vous conseille de préparer un minimum votre itinéraire avant afin d’évaluer en gros le nombre de km que vous prévoyez de faire. S’il est largement supérieur au nombre de km inclus dans le contrat, 3 possibilités :

  • Essayez de négocier davantage de kilomètres dans votre contrat de location
  • Revoyez vos ambitions à la baisse en termes d’itinéraire et de km parcourus
  • Chiffrez le coût de ce dépassement de km et incluez-le dans votre budget afin d’éviter toute mauvaise surprise au moment de rendre votre van (comptez 0,39€ du km supplémentaire)

km inclus location de van en Argentine

5- Chiffrez votre budget essence

L’Argentine est un très grand pays. Lors d’un road trip, vous ferez probablement un grand nombre de kilomètres. Votre van va « sucer » pas mal d’essence : entre 10 et 15L pour 100 km selon votre style de conduite. Prévoyez le coût de ce poste qui impactera forcément le budget de votre voyage en Argentine.

Sachant que le diesel coûte entre 0,88 et 1,35€ le litre selon les régions, faites le calcul ! Sachez également qu’en Patagonie profonde, l’essence est moins chère que dans la région de Buenos Aires.

budget essence location van aménagé en Argentine

6- Anticipez la (lourde) caution

La location d’un van aménagé en Argentine nécessite de laisser une caution au loueur lorsque vous prendrez possession du véhicule. 950€ en cash et 1050€ en carte : même si l’ensemble de cette caution vous est restituée si vous n’avez eu aucun problème avec le véhicule, pouvoir immobiliser une telle somme, ce n’est pas rien ! En plus, certains loueurs exigent la Mastercard pour la partie exigible par carte bancaire : heu tout le monde ne vit pas avec une Mastercard !

En ce qui me concerne, une méprise dans la formulation du contrat a bien failli me coûter un refus de la part du loueur au moment de prendre possession du van. Heureusement, très arrangeant, il a accepté une solution, sans quoi j’étais pas dans la M….

road trip en Argentine conseils

7- Attention à la compatibilité de vos horaires d’avion et des horaires du loueur

Pensez à vérifier les horaires d’ouverture du loueur :

  • À l’aller, l’idéal est de pouvoir récupérer votre van dans la foulée de votre vol, histoire de ne pas perdre une nuit à Buenos Aires
  • Au retour, si votre vol est en début de journée, il vous faudra certainement rendre le véhicule la veille et dormir dans un hôtel proche de l’aéroport. Il est important de se prévoir une marge de sécurité : vous n’êtes à l’abri ni d’une crevaison, ni d’un souci sur la route. De plus, il faut prévoir un certain temps pour les vérifications et éventuels paiements additionnels lorsque vous restituerez le véhicule.

8- N’oubliez pas votre permis et idéalement votre permis international

Surtout pensez à minima à avoir votre permis de conduire avec vous. Sans quoi vous pourrez toujours courir pour prendre possession du van aménagé !
En plus de votre permis national, il est préférable de vous munir d’un permis de conduire international. Il vous sera bien utile en cas de contrôles de police sur les routes. Souvent anodins, les contrôles n’en restent pas moins très fréquents, surtout quand vous êtes au volant d’un véhicule qui ne passe pas inaperçu, comme celui que j’avais !

Pour obtenir votre permis international, c’est très facile. Il vous faut renvoyer à la préfecture ou à la sous-préfecture :

  • le formulaire de demande de permis de conduire international
  • 2 photos (1 à coller sur le formulaire, la seconde étant destinée au futur permis)
  • 1 photocopie couleur recto-verso de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport et de votre permis national en cours de validité.
  • 1 enveloppe timbrée à votre adresse

La demande doit bien sûr être faite avant votre départ. Bonne nouvelle, le permis international est gratuit et valable 3 ans ! Et les délais sont plutôt rapides : dans mon cas, une semaine après l’envoi, j’avais mon permis international dans ma boîte aux lettres.

9- Attention aux frais de drop-off

C’est le point un peu moins cool dans la location de van aménagé en Argentine, surtout quand on veut découvrir la Patagonie. Sauf à vouloir vous acquitter de frais très très conséquents, il est quasiment impensable d’envisager prendre et restituer le véhicule ailleurs qu’à Buenos Aires.
Comme il y a environ 1 300 km entre Buenos Aires et Puerto Mardryn, « l’entrée de la Patagonie », cela signifie faire 2 600 petit km aller et retour sur une portion de route qui n’est pas la plus intéressante du pays. J’avoue, ça, je m’en serais volontiers passée !

permis de conduire pour louer un van en Argentine

Location de van aménagé en Argentine : conseils au moment de prendre le véhicule

10- Checkez le véhicule avec le loueur et prenez des photos

Ne négligez pas le total check du van aménagé avec le loueur. Vous n’êtes pas le premier à louer le véhicule, il peut donc y avoir quelques petits accrocs ça et là… Des éclats dans la carrosserie, une aile cabossée… Soyez vigilant pour ne pas avoir à payer au retour des problèmes dont vous n’êtes pas responsable ! Dans mon cas, le loueur m’a remis un doc avec des photos illustrant les « couacs » du véhicule. Sinon prenez des photos !

check voiture photo en Argentine

11- Relevez le compteur avec le loueur et prenez-le en photo

Le kilométrage au compteur au départ permet de déterminer au retour le coût des km supplémentaires. Il est important qu’il soit spécifié noir sur blanc sur vos documents afin d’éviter tout désaccord au retour.

12- Faites-vous bien expliquer le fonctionnement du véhicule au départ

Une fois sur les routes, il n’y aura plus personne pour vous aider. Mieux vaut donc prendre le temps de tout vous faire expliquer par le loueur, quitte à le faire répéter si vous ne comprenez pas. Et surtout si c’est la première fois que vous conduisez ce type d’engin !

Autant vous dire tout de suite qu’il y a de fortes chances que l’explication se fasse en anglais ou en espagnol. En ce qui me concerne, normalement j’aurais dû avoir en face de moi une personne parlant anglais. Ce ne fut pas le cas ! L’explication en espagnol fut donc épique, sachant que je ne pipe pas un mot d’espagnol à part « la cuenta por favor ! » 2H n’auront pas été de trop !

Pour l’essentiel, voici ce qu’il faut vous faire expliquer :

  • le fonctionnement du mode 4×4 si vous prenez ce genre de véhicule
  • l’ouverture du capot et la vérification des niveaux
  • l’emplacement des roues de secours (il y en a 2 sur ce type de véhicule) et la façon de changer une roue
  • le type d’essence à mettre
  • le fonctionnement de la bouteille de gaz
  • le fonctionnement des panneaux solaires
  • la mise en route du chauffage
  • la vidange des eaux usées
  • le remplissage du réservoir d’eau propre

Avec ça, vous devriez survivre en milieu inhospitalier !

check location van aménagé en Argentine

13- Convenez d’un horaire retour avec votre loueur

En Patagonie, comme moi, vous n’aurez peut-être pas votre téléphone et les accès wi-fi sont… comment dire… assez aléatoires ! En convenant d’un horaire de restitution du van avec votre loueur, cela vous évitera de vous prendre la tête avec un moyen de le joindre chemin faisant !

Location de van aménagé en Argentine : et sur les routes !…

14- Conduisez cool et évitez de conduire de nuit !

Même si la conduite se fait à droite et même si le van aménagé se conduit aussi facilement qu’une voiture classique, les routes ne sont pas pour autant exemptes de dangers. Quelques exemples :

  • Des routes en mauvais état avec des rigoles pouvant faire verser le véhicule en cas de conduite sportive…
  • Des routes à 2 voies chargées de poids lourds. Prévoyez de la marge et une bonne visibilité avant de doubler…
  • Des traversées fréquentes de guanacos et de nandous. Autant de jour on peut anticiper, autant la nuit…

traversée d'animaux sur les routes en Argentine

15- Faites le plein d’essence à chaque station service

La Patagonie, ce n’est pas la France : n’espérez pas avoir une station service avec une sublime aire de repos tous les 50 km. Cela n’existe pas ! Pire sur certaines portions de route, vous pouvez faire plusieurs centaines de km sans tomber sur une station service… Et quand vous tombez sur une station service, cela n’est pas rare qu’il n’y ait plus d’essence et qu’il faille attendre l’arrivée du citerne !

Autant vous dire que lorsque vous tombez sur une station service, vous vous arrêtez, même si c’est pour remettre seulement 10 L ! Vous ne savez pas quand sera la prochaine !

où trouver de l'essence en Argentine

16- Pensez à l’eau, c’est précieux !

Le van aménagé a un réservoir d’une centaine de litres. Mais, l’air de rien, même en étant économe, ça part vite 100 L d’eau ! Heureusement, dans toutes les stations service, vous pouvez demander gratuitement de l’eau pour le van. Parfois le robinet est bien caché mais il y en a toujours un ! Parfois il vous faudra votre propre tuyau, vous faire éclabousser parce que l’embout n’est pas tout à fait compatible, attendre 3 plombes parce que le débit est très lent. Mais il y a toujours de l’eau !

Ne faites pas comme moi, n’ayez jamais la flemme de remplir le réservoir : vous pourriez vous retrouver la tête pleine de shampooing bien moussant le soir avec un verdict sans appel : plus d’eau !!!

réservoir d'eau va aménagé en Argentine

17- N’oubliez pas de vidanger !

Le réservoir de récupération des eaux usées n’étant pas extensible, si vous oubliez de vidanger, à un moment, vous vous demanderez, inquiet, quelle est cette eau s’écoulant de manière totalement anarchique !

18- Enfermez soigneusement vos affaires dans les placards

Ne vous avisez même pas de laisser traîner vos affaires n’importe où dans le van. Enfermez-les soigneusement dans les placards conçus à cet effet ! Déjà comme ça c’est la fête dans les placards vu les secousses sur les routes, alors si vous laissez vos affaires en dehors, je ne vous raconte pas le résultat lorsque vous ouvrirez la porte !

En plus si la porte arrière du véhicule ferme mal, ce qui m’est arrivé, vous pourriez perdre quelques affaires sur les routes de Patagonie ! Et ne pas vous en rendre compte de suite vu que le pick-up ne communique pas avec le van et que le rétroviseur ne vous sert quasi à rien vu le volume de la cellule !

placar fermé van argentine

19- Prévoyez à manger

Je me répète même les routes de Patagonie sont désertes, vraiment désertes, à un point que vous ne pouvez même pas imaginer. Lorsque vous traversez une ville, arrêtez-vous au supermarché et prévoyez… Selon votre itinéraire, vous n’êtes peut-être pas prêt de retrouver un magasin, même si dans les stations services, il y a de la bouffe de dépannage type sandwichs.

survie en Argentine

20- Gare aux contrôles phytosanitaires…

Alors ça, je ne le savais pas avant mon départ. Je ne l’ai lu dans aucun guide, aucun forum, aucun blog. Le loueur ne m’a pas non plus avertie sur ce point. Il y a des contrôles phytosanitaires sur les routes. Et là, bien que le personnel officiel soit très aimable, cela ne rigole pas.

Au Sud de Viedma, alors que je venais d’acheter des fruits et légumes (hé oui, on trouve d’excellents fruits et légumes en Argentine !) à un marchand sur le bord de la route, à la barrière de contrôle, on m’a dit que c’était interdit et ils ont broyé sous mes yeux l’ensemble de mes achats !!! Sauf une pomme, allez savoir pourquoi, une survival !!! Et en prime, j’ai dû payer une amende de 30 pesos ! Et je ne sais toujours pas pourquoi c’est interdit !

C’est pas bien, mais l’astuce – de Nath’ en mode survie – consiste à placer vos courses dans les coffres sous les bancs du van ou dans vos sacs de vêtements à l’arrière du pick-up. En général, ils ne fouillent que le frigo…

contrôles phytosanitaires en Argentine

21- Attention aux distances trompeuses

Sur votre carte routière (oui oui moi je l’ai fait à l’ancienne, avec une carte routière !), vous aurez souvent envie de faire un petit détour pour aller voir un point d’intérêt indiqué dans le guide. Mais ce qui vous paraît être tout à côté sur votre carte peut bien être à 200 ou 300 km ! Et par une piste où on roule facilement à 40 km/h !!!

Maintenant vous voila fin prêt pour survivre avec votre location de van aménagé en Argentine !

Je crois que je vous ai tout dit mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ci-dessous. J’y répondrai avec grand plaisir.

 

 

 

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

2 Réponses

  1. Sylvie

    Eh bien voilà un guide bien complet, qui répond aux questions que je te posais dans mon commentaire sur ton précédent article concernant le carburant et les courses. Mon autre question c’était par rapport aux loueurs de ce genre de véhicules, mais je ne pense pas qu’on puisse le faire en passant par des loueurs genre Europcar, au départ de France. Tu as fait comment toi ? A qui t’es-tu adressée ? En tout cas merci pour toutes ces astuces fort utiles !
    Le dernier article de Sylvie : Nantes la nuit…My Profile

    Répondre
    • Nath

      C’était bien le but que ce guide soit le plus complet possible et qu’il réponde aux questions qu’on se pose avant de passer un voyage en van. Pour le louer, le mieux c’est de le trouver sans passer par un intermédiaire, car qui dit intermédiaire dit frais forcément. Malheureusement je n’avais pas trouvé de loueur direct : il y en a très peu en Argentine, et ce type de véhicules spécifique ne se trouve chez un loueur comme Europcar, Avis ou autre. Mais vraiment je me répète c’est un expérience exceptionnelle !

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.