Les dim sum à Hong Kong, c’est du bonheur dans l’assiette ! Côté gastronomie à Hong Kong, tout est possible… Vous pouvez manger italien, japonais, français, chinois, népalais, argentin, espagnol… Autant dire que les palais les plus capricieux devraient pouvoir trouver leur bonheur ! En une semaine si vous le souhaitez vous pouvez vous offrir un tour du monde dans l’assiette : des brochettes dans la rue, des tapas dans un restaurant design, de la soupe de tortue dans une petite rue, des bols de soupe de nouilles de la taille d’un saladier dans une « cantine locale », des hamburgers, des sushis, des bizarreries non-identifiées… Aucun doute, Hong Kong est un paradis culinaire !

Tripes et abats dans un bouillon

Vous trouverez des restaurants tous les 3 mètres : le site du Routard fait état de 30 000 restaurants, soit un restaurant pour 25 habitants ! Côté budget, là aussi, vous pouvez faire le grand écart : on mange aussi bien pour 2€ que pour 100€. Et même pour 2€, croyez-moi, on mange très bien !

Brochettes dans la rue à Hong Kong

Les dim sum à Hong Kong : mon péché mignon

Il faut que je vous avoue quelque chose… Les dim sum à Hong Kong, j’en étais dingue… tellement dingue que j’aurais pu en manger tous les jours…  ! D’ailleurs en une semaine de temps, je suis devenue atteinte de dimsumite aiguë !

Raviolis aux crevettes dim sum à Hong Kong

 

Les dim sum qu’est-ce que c’est au juste ?

Les dim sum à Hong Kong désignent de petites bouchées généralement cuites à la vapeur dans des paniers en bambou, mais qui peuvent être également sautées ou frites. Si en France, dans les restaurants asiatiques, nous connaissons essentiellement les raviolis aux crevettes ou au porc, en fait, les dim-sum, au sens traditionnel du terme, regroupent des mets très variés en petite quantité : bouchées aux pattes de poulet, aux légumes, brioche farcie au porc, gâteau de châtaigne d’eau, riz gluant et émincé de poulet dans une feuille de lotus, boulettes de boeuf…

Si en France, nous mangeons ces raviolis en entrée, il faut savoir qu’en Chine, les dim sum se mangent essentiellement le matin et le midi et constituent un plat complet. À Hong Kong, vous aurez bien du mal à trouver un resto qui propose des dim sum à leur carte le soir pour dîner.

Boulettes de boeuf hong kong

Mon expérience de dim sum à hong Kong

Si vous souhaitez vivre une aventure dim sum tout ce qu’il y a de plus authentique, fuyez les restaurants avec tables alignées, nappes immaculées et serveurs dressés à devancer les désirs des clients ! Qu’on se le dise, les meilleurs dim sum à Hong Kong se mangent dans la rue ou dans une ‘tiote cantine locale !

Alors bien sûr, dans ces endroits, n’espérez pas trouver une carte avec photo et traduction en anglais des plats ! Et personne ne parle anglais ! Mais pour commander c’est facile, vous soulevez les boîtes à étages et vous montrez les variétés que vous voulez !

Franchement c’est une aventure culinaire à ne pas manquer ! En plus, malgré la barrière de la langue, les gens sont sympas et très souriants et j’ai toujours été bien accueillie !
Et côté hygiène me direz-vous ? Ce serait vous mentir que dire que je suis allée voir les cuisines, mais une chose est sûre, je n’ai jamais été malade, et c’est trop bon ! Alors pourquoi se priver ?!!!

En tout cas moi j’adore ce principe de manger comme les locaux dans des petits endroits typiques, authentiques : c’est pour moi le meilleur moyen de s’imprégner de l’atmosphère d’un pays ou d’une ville.

Et si je ne vous avez pas encore convaincu de tenter l’expérience dim sum dans un petit resto local, sachez qu’un panier de bouchées vapeur vous coûtera entre 1,30€ et 1,6€, c’est-à-dire environ 3 fois moins cher que dans un restaurant traditionnel à Hong Kong ou même en France.

Riz gluant au porc

 

Mes bonnes adresses pour déguster des dim sum à Hong Kong

Évidemment, le plus difficile est finalement de trouver ces petites adresses, inconnues au bataillon, qui ne sont pas répertoriées dans le guide du routard, ni dans le Lonely Planet, ni sur aucun site internet. Un petit truc pour découvrir ce genre d’adresses au hasard de vos balades dans les différents quartiers : repérez les « tours » de paniers en bambou qui sont généralement à l’extérieur de ces petits « boui-boui » locaux et donc visibles depuis la rue !

Paniers de dim sum dans la rue

Et sinon, je vous propose quelques indications pour vous aider à trouver les 2 adresses que j’ai testées en la matière :

  • La première adresse se situe dans Poplar Street dans le quartier de Mongkok. Cette rue est perpendiculaire à Appliu Street, rue dans laquelle j’avais trouvé mon appartement via Wimdu. Si vous comptez vous y rendre en métro, descendez à l’arrêt Prince Edward, prenez la sortie E et vous y serez en à peine 5 minutes ! Là, vous pourrez déguster des dim sum le midi comme le soir, sur des tables en plastique sur le trottoir (je précise que peu de voitures passent à cet endroit).
  • La seconde adresse se situe sur Portland Street. Prenez le métro jusqu’à l’arrêt Mong kok. Empruntez la rue Portland en laissant le grand centre commercial Langham Place sur votre droite. Vous allez croiser Soy Street. Continuez à marcher encore un peu. Le resto est sur votre gauche, juste après ce qui ressemble à un tout petit square. Vous pourrez y manger des dim sum 24H/24 si vous le souhaitez et pas mal d’autres plats pour un prix dérisoire. Découvrez ci-dessous la devanture de cette seconde adresse.

Resto de dim sum sur Portland Street

Dans l’une comme dans l’autre adresse, les dim sum sont vraiment à tomber ! Délicieusement fondantes, ces petites bouchées sont comme un tourbillon de saveurs qui explosent en bouche et affolent les papilles… Douce sensation d’envoûtement, d’euphorie et de plaisir mêlés… De là à atteindre l’orgasme culinaire, il n’y a qu’un pas !

Bouchées aux crevettes

Pour moi, les dim sum à Hong Kong ont un potentiel addictif de fou ! Déjà quand vous soulevez les paniers à étage pour découvrir quels mets vous allez déguster, c’est un peu comme croquer un œuf Kinder pour découvrir la surprise à l’intérieur. Et après, les dim sum se mangent sans faim (ou sans fin ?!!). Vous en mangez un, puis un second, puis un troisième,… et encore un autre, puis un dernier… Pourtant j’ai essayé de résister à la tentation, mais franchement impossible !

Et vous, avez-vous goûté quelque chose en voyage qui vous ont procuré un vrai plaisir culinaire ? N’hésitez pas à en parler ici, enfin là, oui juste en dessous de cet article !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !