Lorsque j’ai pris mon premier vol long-courrier, forcément j’étais excitée comme une puce ! Je trouvais fabuleux de prendre l’avion pour atterrir à l’autre bout du monde après avoir volé par-dessus les nuages, survoler montagnes et océans… Horizon lointains et aventures, c’est tout ce que m’évoquait la perspective de prendre mon premier vol long-courrier. Sauf que passées les 3 premières heures de vol, le temps commence à être long et notre corps commence à percuter qu’un vol long-courrier n’a rien de vraiment glamour, ni de très confortable (du moins en classe économique) pour ne pas dire franchement inconfortable…
Avec l’expérience, j’ai appris quelques astuces bien pratiques pour limiter certains désagréments et ce sont ces petits trucs que je voulais partager avec vous aujourd’hui.

voyage à l'autre bout du monde

1/ Choisissez votre plateau repas !

Lors d’un vol long-courrier, des plateaux repas sont distribués à l’ensemble des passagers. Déjà que ce n’est pas un grand moment culinaire mais en plus, si vous êtes du genre difficile ou si vous avez des intolérances alimentaires, vous risquez de rester sur votre faim !

Ce que les voyageurs ignorent souvent, c’est que de nombreuses compagnies aériennes offrent la possibilité de commander un plateau repas spécial. Emirates par exemple propose 21 repas spéciaux dont vous pouvez bénéficier sans supplément que ce soit pour des raisons médicales, religieuses, diététiques ou personnelles. Menu pour diabétiques, sans sel, sans gluten, musulman, basses calories, assiette de fruits… il y en a pour tous les goûts.

Par contre, il faut réserver votre menu spécial à l’avance auprès de la compagnie aérienne. Étant de nature difficile, je réserve mon repas à chaque fois que c’est possible ! Et autre avantage si vous êtes du genre affamé, les repas spéciaux sont toujours servis en premier ! Pas besoin d’attendre que les 157 personnes devant vous soient servies !

plateau repas vol long courrier

2/ Ne comptez pas sur les écouteurs avion pour passer le temps

OK c’est super d’avoir un écran individuel avec un choix de films et de musique à la carte pour se distraire. Mais les écouteurs distribués dans l’avion sont souvent de piètre qualité et franchement au bout d’un moment, vos oreilles vont saturer de ces maudits grésillements intempestifs !
Anticipez ! Avant de partir, achetez des écouteurs anti-bruit, indispensables pour avoir un son parfaitement audible malgré le bruit de l’avion et téléchargez un maximum de films et d’applis de jeux sur votre tablette. Parce que malheureusement pour l’instant, les longs vols en avion, ce n’est pas comme les longs voyages en train, vous ne pourrez pas vous connecter pour passer le temps grâce à un énorme choix de jeux en ligne gratuits.

écouteurs vol long-courrier

3/ Mal aux oreilles ? Demandez des oreilles de Mickey !

En avion, certaines personnes – dont je fais partie – souffrent de douleurs atroces aux oreilles notamment lors de la phase d’atterrissage. Le remède ? Des oreilles de Mickey. Si si c’est sérieux et ça marche plutôt bien ! Juste avant l’atterrissage, demandez vos oreilles de Mickey aux hôtesses de l’air, elles connaissent. Vous aurez l’air un peu c.. pendant 15 minutes mais au moins, vous n’aurez plus l’impression que vos tympans vont exploser.

oreilles de mickey avion

4/ Pour les p’tites faims, ça se passe au fond de l’avion…

Quand le vol long-courrier dépasse les 10 heures de vol, vous risquez d’être sujet aux p’tits creux (parce que le plateau repas c’est bien mais bon…). Sachez que dans la plupart des compagnies, vous trouverez à disposition au fond de l’avion des boissons à volonté ainsi que des encas salés et/ou sucrés (variables selon les compagnies).

Je me souviens d’ailleurs de ce vol long-courrier pour la Thaïlande où j’ai passé une grande partie du trajet au fond de l’avion avec un autre passager à papoter tout en grignotant ! 😉

grignotage vol long courrier

5/ Évitez la mine de sharpeï lors d’un vol long-courrier…

Dans l’avion, l’air est sec. Si vous ne voulez pas avoir la peau qui tiraille, les mega valises sous les yeux, il faut boire… de l’eau ! Et régulièrement. En complément, glissez également dans votre bagage à main 1 tube de crème hydratante en format voyage ou échantillon : cela ne tient pas de place et ça passe les contrôles sans souci. Et puis, accompagnez votre tube de crème d’une mini-brosse à dent et de lingettes rafraîchissantes : quand on est 10 heures en avion, à défaut d’une bonne douche, c’est agréable de pouvoir se rafraîchir.

sharpei vol long courrier

6/ Pensez à la couverture dès que vous montez à bord !

Avec certaines compagnies aériennes, il y a une couverture sur chaque siège : dans ce cas tout va bien. Mais avec d’autres compagnies aériennes, le quota de couvertures est inférieur au nombre de passagers : dans ce cas, dès que vous montez dans l’avion, prenez une couverture si elles sont à disposition ou demandez-en une à l’hôtesse. Ou si vous pouvez, glissez un plaid dans votre bagage cabine. Croyez-moi, même si vous partez sous les Tropiques, dans l’avion il peut vraiment faire froid.

couverture avion

7/ Indispensable, le kit du parfait dormeur

Si vous voulez être aussi frais et dispo que possible après 10 heures de vol pour bien profiter de votre voyage dès l’arrivée, mieux vaut arriver à dormir quelques heures. Pour vous isoler du bruit et de la lumière et limiter l’inconfort, prévoyez :

  • des boules Quiès
  • un masque de sommeil (dans une matière confortable sinon ça gratte)
  • un oreiller de voyage ( là aussi mieux vaut un oreiller en mousse à mémoire de forme qu’un oreiller gonflable en plastique)
  • et un bon vieux sweat à capuche !

N’inclinez pas votre siège si vous avez décidé de dormir dès le décollage et que vous ne voulez pas être réveillé(e) par les hôtesses lors de la distribution des plateaux repas. L’espace étant réduit, au moment de manger, les hôtesses vous feront systématiquement remonter votre siège, même si vous dormez !

sweat capuche pour l'avion

8/ Les grignotages légers sont possibles

Hormis le fait de réserver un plateau repas spécial, sachez aussi que voyager en avion ne signifie pas forcément manger gras et sucré.
Bien sûr vous pouvez glisser un paquet de biscuits et une tablette de chocolat dans votre bagage à main, mais sachez que vous avez aussi la possibilité de glisser des fruits : tant qu’ils ne sont pas coupés, ça passe au contrôle. Sur certains vols, il m’est même arrivé de glisser des tomates cerises, des litchis ou un melon dans mon sac. Cela vous fait halluciner ? En tout cas, c’est hyper rafraîchissant et croyez-moi, j’ai fait des jaloux auprès des autres passagers qui avaient la mine déconfite en découvrant leur plateau repas.

manger des fruits dans l'avion

9/ Baladez-vous !

Non non c’est pas une blague. Rester le c.. sur son siège pendant 10 heures, cela n’a rien de bon, surtout si vous avez tendance à avoir les jambes qui gonflent. Alors trouvez n’importe quel prétexte pour bouger : aller aux toilettes, aller vous laver les dents, aller boire un verre d’eau, aller chercher un truc à grignoter (voir point 4). Pour vous obliger à bouger plusieurs fois, prévoyez une balade par action.

vol long courrier bouger dans l'avion

10/ Prévoyez une tenue de rechange

Un tee-shirt et des sous-vêtements de rechange dans votre bagage à main peuvent être vraiment pratiques pour parer à l’éventualité de la valise perdue à l’arrivée…

tenue de rechange avion

Je pense qu’avec ces 10 conseils, vous êtes paré(e) pour prendre votre premier vol long-courrier !

bon voyage vol long-courrier

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !