Le lac des Béraudes compte parmi les nombreux et sublimes lacs de montagne de la vallée de la Clarée, cette vallée préservée mais très fréquentée en saison, facilement accessible quand on passe ses vacances à Serre-Chevalier. Le lac des Béraudes, je ne l’avais pas du tout inscrit au programme de mon séjour estival à Serre-Chevalier. Mais mon insouciance de ce matin-là aura modifié mes plans… Et au final, ce lac est tellement beau que je ne regrette pas d’y être allée.

paysage vallée de la Clarée

Cap sur le lac des Béraudes : le plan B de dernière minute !

En fait, ce matin-là, je n’étais pas partie dans l’optique de faire le lac des Béraudes, limite si je savais que ce lac-là existait puisqu’il ne figurait pas dans les topos de randos prévues pour ces 2 semaines !

Mais voilà, en raison de l’été caniculaire, cela faisait plusieurs jours que je me trimballais dans le sac à dos tout l’attirail permettant de faire face à un changement brutal de météo en cours de journée :

  • la veste Goretex,
  • le pull Mérinos de seconde couche,
  • le bonnet,
  • les gants,
  • les cache-oreilles…

Et l’air de rien, ça + ça + ça, non seulement ça prend de la place dans un sac à dos de 35L , mais en plus ça ajoute du poids, sachant qu’il faut déjà compter avec l’appareil photo réflex et le zoom pour la photo animalière. Du coup, voyant une fois de plus, le grand bleu du ciel au lever et les prévisions avec un max d’ensoleillement, je me suis comportée comme une débutante insouciante ce jour-là : j’ai enlevé tout l’équipement anti-froid du sac à dos ! Brillante idée…

Sauf qu’en descendant de voiture, enthousiaste à l’idée d’entamer le Tour des Cerces offrant la découverte de 4 lacs de montagne, je fus saisie, limite pétrifiée sur place par un vent glacial, mais alors glacial de chez glacial. Une méchante claque pour souligner mon insouciance du jour. Malgré le bleu insolent d’un ciel sans nuage. Malgré la promesse d’un soleil ultra-généreux.

Du coup, ne me sentant pas de me les geler une bonne partie de la matinée, la pancarte « lac des Béraudes », après une centaine de mètres durant lesquelles j’étais déjà congelée, fut salvatrice…

départ lac des Béraudes

Le lac des Béraudes : montée courte mais raide !

Plan B donc, le tour des Cerces sera pour un autre jour. J’emprunte donc le chemin super bien tracé pour le lac des Béraudes. Je traverse la rivière et commence à monter à travers la forêt de mélèzes. Il a plu la veille et le chemin est bien boueux : c’est raide donc ça glisse ! Au sortir de la forêt, un replat de courte durée car la montée n’est bien sûr point terminée : 500 m de dénivelé mais sur seulement 5 km, ça se sent dans les mollets !

départ rando lac Béraudes

 

C’est parti pour une montée en lacets à travers les alpages jusqu’au déversoir du lac : rien de bien méchant sauf pour les personnes qui auraient le souffle court ou des problèmes de genoux.

première montée lac Béraudes

En me retournant : la montée déjà montée !

Mais l’effort est à la hauteur de la beauté du lac des Béraudes enchâssé dans un décor minéral comme je les aime tant. Le lac des Béraudes est un lac d’une couleur bleu turquoise-menthe tellement surréaliste qu’on a envie de se jeter dedans… Une couleur due à l’argile qui est au fond du lac.

arrrivée lac des Béraudes

Comme il est tôt, le soleil vient à peine de se lever sur le lac et les flopées de randonneurs ne sont pas encore là pour massacrer le silence magique de ces paysages d’altitude. Je pourrais rester là des heures, le regard rivé dans le bleu du lac…

lac des Béraudes Névache Clarée

Du lac il est possible d’aller jusqu’au col des Béraudes et au lac Rouge. Mais le sentier comportant des passages exposés et ce, dès le démarrage au lac des Béraudes avec la traversée d’un pierrier en dévers sur un sentier étroit, je préfère renoncer : même sans avoir le vertige c’est impressionnant !

La descente étant plus rapide que la montée, il est encore tôt dans la journée quand j’arrive en bas. Il n’est même pas l’heure de pique-niquer c’est dire ! Du coup, le plan B s’enrichit ce jour-là d’un plan B bis ! Le pique-nique se fera au lac Long des Muandes, ce qui nécessite une nouvelle montée, mais cette fois sur l’autre versant ! Mais bon quand on aime on ne compte pas !

lac des Béraudes vallée clarée

Informations pratiques pour le lac des Béraudes

L’accès

En voiture, il faut aller jusqu’à Névache, et de là emprunter la D301T pour aller tout au bout de la Haute Vallée de la Clarée et stationner au terminus de la route sur le parking de Laval.
Attention, la circulation sur la route de la Haute Vallée de la Clarée est réglementée en été entre 9H et 18H. Donc mieux vaut y arriver bien avant, d’autant plus que si les parking sont complets, il me semble que l’accès est alors fermé. Sinon autre possibilité : il y a une navette qui circule à intervalle régulier entre Névache et le terminus de la Haute Vallée de la Clarée.

La durée et le dénivelé

Altitude de départ : 2030 m d’altitude
Altitude du lac des Béraudes : 2504 m d’altitude
Soit un dénivelé de : 474 m, mais sur 5 km !
Il faut compter environ 1H15 – 1H30 pour la montée jusqu’au lac.

lac Béraudes névache

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !