Habitant désormais à proximité de la frontière italienne, il me démangeait d’aller une journée goûter à la dolce vita dans une ville italienne. J’avais écarté Vintimille, pourtant la ville la plus proche de la frontière après Menton, qui m’avait été décrite comme moche et sans intérêt. Et je m’étais orientée sur San Remo, ville de la riviera italienne décrite comme plaisante et agréable…

Etal de pâtes colorées à San Remo

Cruellement déçue par San Remo

Beaucoup ont tendance à dire que la Côte d’Azur est défigurée… c’est sûrement qu’ils ne sont pas allés côté italien de la Riviera… Croyez-moi, des villes comme Cagnes-sur-Mer, Antibes, Cannes, Nice, Menton, Beaulieu-sur-Mer ont un charme évident que San Remo n’a pas…

Voici les 4 raisons pour lesquelles j’ai été déçue par San Remo :

  • A partir de la sortie de l’autoroute, vous avez une vue plongeante jusqu’à la mer, super sauf que les terres sont envahies par des serres immondes qui gâchent le paysage de manière monstrueuse.
  • Autant avoir beaucoup beaucoup de patience car à partir de la sortie de l’autoroute, près d’une heure est nécessaire pour gagner le centre-ville (alors que j’avais mis juste une heure pour aller jusqu’à la sortie San Remo depuis Cagnes-sur-Mer). Et tout ça parce qu’un maudit feu tricolore placé tout en bas de la seule route menant au coeur de la ville engorge complètement l’arrivée. Résultat : 1 heure pare-choc contre pare-choc au mois de janvier, c’est juste pas possible !
    En comparaison, l’arrivée sur Menton se présente de la même manière, sauf que la circulation est fluide grâce aux rond-points créés.

Rue du centre-ville de San Remo

  • Le coeur de la ville est certes composé de quelques ruelles enchevêtrées mais elles n’ont ni les couleurs ni l’authenticité du Vieux-Menton. En fait il règne dans San Remo une atmosphère assez impersonnelle contrairement à ce que je m’étais imaginé…
  • Quant au bord de mer où j’avais prévu de pique-niquer, il n’est ni pratique d’accès, ni agréable : cailloux gris, bicoques du siècle dernier, plage que je cherche encore, et atmosphère peu engageante… Quand je pense que quasiment toutes les villes de la riviera française ont fait de gros efforts pour créer une promenade en bord de mer où piétons, cyclistes, rollers et trottinettes peuvent circuler en toute sécurité…

Place à San Remo

Les bons côtés de San Remo

Malgré le fait que je n’ai pas été emballée par San Remo, la ville présente quand même quelques attraits :

  • Un très grand marché qui a lieu le samedi avec de nombreux stands non-alimentaires autour des halles couvertes où les stands alimentaires cohabitent dans un joyeux voisinage de couleurs et de parfum. Si vous cherchez du fromage ou de la charcuterie italienne, allez y faire un tour !

Parmesan à San Remo

  • Des boutiques dignes de ce nom qui devraient ravir les accros du shopping
  • Des pâtisseries qui incitent à la gourmandise avec un doux parfum sucré qui vous chatouille les narines lorsque vous passez devant la vitrine rempliés de mets étranges et colorés (ne me demandez pas ce que c’est, je l’ignore !)

Vitrine d'une pâtisserie de San Remo

  • Une jolie église russe (dommage elle était fermée)

Eglise russe de San Remo

  • Le café italien à déguster en terrasse : c’est la seule vraie note positive de ma virée en Italie ! Ah ce café italien, c’est un plaisir divin !…

Café italien à San Remo

Mais décidément j’ai du mal à trouver des arguments en faveur de San Remo que j’ai quittée bien avant la fin de l’après-midi tellement j’ai été peu emballée…
La riviera italienne, trop peu pour moi !

Comme j’avais besoin de bien terminer la journée, sur la route du retour, je me suis arrêtée à Menton, tellement plus colorée, tellement plus typique, tellement plus paisible, tellement plus tout en fait ! Même de nuit, les ruelles de Menton ont une âme…

Ruelle du Vieux Menton by night

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

11 Réponses

  1. Sarahh @ accessoire de mode

    Malgré ces défauts, San remo est une ville qui me tenterait bien l’histoire d’un week-end. Le charme italien n’est peut être pas au rendez vous mais son marché et la ville soir doit être à faire.

    Répondre
  2. ricoclic@recettes antipasti

    Rien que pour la gastronomie ça vaut le coup, quand on est pas trop loin, de passer la frontière. La cuisine italienne est tellement plus variée que les seules pizzas.
    Et que dire du plaisir de regarder les étals des épiceries …
    J’en salive rien qu’a y repenser.

    Répondre
    • Nath

      C’est vrai qu’un petit saut en Italie permet de se rendre compte de la belle palette de saveurs que la cuisine italienne a à offrir ! 🙂

      Répondre
  3. Thomas FRANCOIS

    Bonjour,

    Je suis actuellement confortablement installé à mon hôtel (le Modus Vivendi), avec vue sur la mer, et je suis bien étonné de lire vos lignes qui ne donnent pas envie de voir San Remo et qui n’ont apparemment été fondées que par un très court passage dans la ville (quelques heures).

    Nous avons déjà pu admirer hier soir LA BELLE BALADE DU LITTORAL (piste cyclable + piétons) en BORDURE DE MER…
    Cette ville est très fleurie (beaucoup de culture de fleurs, d’où un nombre important de serres dans les hauteurs de San Remo qui ne gâchent pas tant le paysage).
    Des petites plages sont aménagées non loin du port et je doute qu’on ne puisse pas les voir depuis la route du bord de mer.

    Malgré la pluie, nous sommes allés nous balader au marché qui se révèle être rempli de stands qui proposent la vente d’objets illicites (contrefaçons) ou de provenance asiatique.
    Peu d’intérêt pour les stands alimentaires (exceptés les artisans boulanger/charcutier, etc.) qui vendent tous la même chose à des prix peu convaincants…

    Quant aux rues et ruelles, nous alternons entre ces grandes avenues rectilignes et ces petites ruelles qu’il fait bon traverser au rythme des senteurs multiples qui s’échappent des petits restaurants. On y voit également d’autres petites boutiques (couture italienne, etc.).

    Je dirais donc qu’au contraire, San Remo est une ville agréable (malgré cette pluie et la conduite automobile déplorable des italiens), idéale pour un petit séjour de deux ou trois jours.

    Voici un lien de visite virtuelle qui attestera que cette belle ville vaut le coup d’être visitée !

    http://www.sanremovirtuale.com/territorio/TourWeaver_tour.html

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir,
      Je compte retourner à San Remo car on m’en a parlé en bien et votre avis ne fait que confirmer que je n’ai peut-être pas su apprécier la ville à sa juste valeur… Merci de votre témoignage, vous m’avez, vous aussi, donné envie d’y retourner ! 🙂

      Répondre
  4. errot

    Bonjour Nath,
    Je suis actuellement à Sanremo, j’y entame ma 3ème semaine et oui je suis tout à fait d’accord avec tes premières impressions… Toutes ses serres qui nous environnent sont horribles elles gâchent le payasage, en + tout est très cher il faut même payer pour avoir un coin de « plage » si on peut appeler ça une plage, ou ce sont de gros rochers ou des petits cailloux du style de ceux que l’on verse par dessus un goudron frais ou bien ce qu’ils appellent du sable une sorte de mélange entre la terre et le sable d’ou sa couleur plutôt noire que blanc… effectivement les italiens roulent très mal ils ne connaissent pas les « stop » et encore moins les passages piétons. Quant aux restaurants, il faut les connaître de bouche à oreille car très chers (comme les magasins) et en + si vous y allez au feeling vous risquez d’être dérangé pendant quelques jours (j’en ai fait l’amère expérience). Bref, très déçue par le paysage, par la plage (inexistante) et aucun effort n’ai fait pour les français tout est traduit en anglais, en allemand et très rarement en français.
    c’est sûr je n’y reviendrai pas.
    A bon entendeur,

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir
      Et merci de votre passage sur mon blog pour partager votre propre expérience. Cela me rassure de ne pas avoir été la seule à avoir ressenti cela ! Habitant sur la Côte d’Azur qui est souvent critiquée, je préfère largement la riviera française.

      Répondre
  5. barbara

    bonjour, je suis française, vit depuis toujours sur la côte d’azur mais j’aime l’italie.
    je suis allée plusieurs fois aux marchés de Vintimille et de San Rémo, j’adore.
    je pense que vous avez un à priori contre ces villes commerçantes.

    les halles sont tout simplement sublimes de produits divers et ne dites pas que c’est cher, c’est bien moins cher que les marchés sur la côte d’Azur.

    J’y retournerai c’est sûr

    Répondre
    • Nath

      Bonjour Barbara,
      Bien que je n’ai pas un fort attrait pour les villes de manière générale, je n’ai pas d’à-priori : cet article reflète juste mon impression, mon ressenti à un instant T. Les halles, j’avais bien aimé ! Et je suis bien d’accord avec vous sur le coût des produits sur les marchés de la Côte d’Azur !
      Après, chacun ses préférences : j’en connais qui n’aime pas Menton…

      Répondre
  6. Niceforo

    Bonjour j aimerais vous faire part de mon séjour à Menton .j ai vraiment été déçu de cette ville . Les gens ne sont pas aimable ils vous regarde de haut . Les gens sont les uns sur les autres , des HLM à perte de vue . C vraiment moche . La vie est chère , les marchés je cherche encore . La plage de gros cailloux , il y a un très grand parking pour aller sur les plages mais à qu elle prix . Le seul point positif est la rue piétonne et sa petite place .je préfère et de loin Agde ou St Raphaël . Je n y retournerais plus .

    Répondre
    • Nath

      Merci de partager votre expérience ici. Comme quoi les impressions des uns ne sont pas celles des autres, et c’est tant mieux ! C’est marrant car cette petite ville m’avait beaucoup plu ! Je ne connais pas Agde et saint-Raphaël donc je ne peux pas comparer.

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.