Je ne me voyais pas partir en voyage aux Maldives, faire du snorkeling et ne pas pouvoir immortaliser les « créatures » rencontrées dans cet aquarium grandeur nature. La question : quel appareil photo pour le snorkeling aux Maldives vu l’éventail des possibilités en matière d’appareils photos allant sous l’eau et sachant que j’avais quand même envie de faire de chouettes photos (ce qui n’est pas évident sous l’eau).carangue points bleus Maldives

Mes hésitations avant l’achat de mon appareil photo étanche

Il y a quelques années en Malaisie, j’avais fait du snorkeling de rêve à Sipadan. À l’époque, je n’avais qu’un appareil photo jetable et j’avais été cruellement déçue du résultat : genre 1 photo récupérable sur une pellicule de 24.
Aux Maldives pas question de renouveler cette expérience déplorable !

tortue Maldives

Voici donc les possibilités qui s’offraient à moi et mes hésitations :

  • Une pochette étanche pour mon téléphone. → Pas fan du tout côté qualité et fiabilité
  • Un caisson pour mon Reflex. → Payer un caisson plus cher que mon boîtier d’appareil photo pour une utilisation d’un semaine sans savoir si j’aurais l’occasion de m’en resservir, heu non… Surtout que c’est encombrant et nécessite d’être hyper méticuleux.
  • Une GoPro ou équivalent. → J’étais tombée sur cet article du blog Les Petits Voyageurs et j’avais été étonnée en bien de la qualité des photos sous l’eau avec une GoPro. Mais acheter une GoPro uniquement pour faire des photos sous l’eau sans faire des vidéos, c’est dommage. Et faire des vidéos sans faire de montages derrière, cela ne sert à rien. Et comme je savais pertinemment que je n’aurais jamais le temps après de faire des montages, j’ai laissé tomber cette solution.
  • Un compact numérique étanche. → Seule solution restante du coup. Les avantages, ça ne prend pas de place et ce genre d’appareil peut tout à fait être ré-utilisé après dans de nombreuses situations de baroudeur et de sports qui mouillent : canyoning, ski… Le hic ? Sur le marché, des compacts numériques étanches, il y en a 12 000 modèles. Lequel choisir ?

appareil photo étanche Olympus TG4

Pourquoi j’ai choisi l’Olympus TG4 pour mes photos en snorkeling aux Maldives ?

Après avoir passé de longues heures à lire des comparatifs sur internet, à regarder les prix sur différents sites e-commerce, à lire tout et son contraire, à flipper en découvrant les problèmes de non étanchéité rencontrés avec certains modèles, mon voyage aux Maldives approchant à grands pas, il a bien fallu que je me décide sinon j’allais finir par me retrouver sans appareil photo en snorkeling aux Maldives !

Olympus TG4 test

J’ai finalement opté pour l’Olympus TG4, malgré son prix relativement élevé par rapport à d’autres modèles :

  • Une étanchéité annoncée jusqu’à 15 m (on sait qu’en réalité cela risque d’être moins) plus sécurisante que les 5 ou 10m annoncés par d’autres appareils.
  • Le mode macro à 1 cm permettant de photographier un sujet de très près
  • Les modes photos aquatiques HDR avec au choix : en piscine, paysages sous-marins, actions sous-marines, macro sous-marines.
  • Le grand angle de 25 mm
  • Mais surtout son ouverture à 2 qui le rendait, à mes yeux, supérieur à ses concurrents vu l’usage principal auquel je le destinais : la photo en snorkeling. En effet, il faut savoir que sous l’eau, la principale difficulté empêchant souvent de réaliser de jolies photos est le manque de lumière. Donc à moins d’investir dans de coûteux et encombrants flashs, il faut opter pour un appareil photo offrant une ouverture la plus grande possible.

Le TG4 dispose également : du wifi permettant de partager ses photos et du format raw. Mais ce ne sont pas ces options qui m’ont décidée.

Olympus TG4 mode sous-marin

Mon retour sur l’appareil photo étanche Olympus TG4

Je tiens à préciser que je n’ai pas encore exploité toutes les possibilités offertes par l’Olympus TG4, mon objectif étant essentiellement de réussir mes photos en snorkeling aux Maldives. Et puis il faut dire que l’Olympus TG4 est livré avec une notice très maigrichonne et que pour avoir un mode d’emploi complet il faut télécharger et imprimer 200 pages… Pas très pratique…

passe Vilamendhoo Maldives

Voici donc mon verdict :

  • Vraie facilité de prise en main
    L’Olympus TG4 est très intuitif. Je m’attendais à galérer avec les boutons, les réglages… surtout sous l’eau. Mais non, il est très simple d’utilisation et ergonomique
  • Belle qualité d’image
    Bien sûr, j’ai raté pas mal de photos, mais parce que sous l’eau c’est difficile de se stabiliser quand il y a des vagues, du courant… et parce que les poissons ça bouge… vite ! Mais au final j’ai de belles photos souvenirs, oh pas des photos professionnelles mais des photos avec de belles couleurs, un bon rendu du sujet.
  • Autonomie relative
    Si mon réflex tient sans problème 2 jours de photo sans recharger les batteries, il n’en est pas de même pour l’Olympus TG4. Mais bon ça tient quand même sans souci une séance de snorkeling de 2 bonnes heures.
  • Recharge un peu longuette
    J’ai trouvé que le temps de charge de la batterie était un peu long, ce qui peut être frustrant quand on veut enchaîner les séances de snorkeling
  • Écran fragile
    Malgré toutes mes précautions pour protéger l’Olympus TG4 des grains de sable, j’aurais quand même réussi à rayer légèrement l’écran… pfff…

raie snorkeling Maldives

Précautions à prendre avec l’appareil photo étanche Olympus TG4

Ce n’est pas parce que l’Olympus TG4 affiche « étanche » qu’il n’y a pas de précautions à prendre. Voici les précautions que j’ai prises pour éviter les couacs au premier emploi :

  • Rinçage et séchage après chaque séance de snorkeling
    C’est obligatoire ! Malgré mon impatience à recharger la batterie après chaque séance de snorkeling, je rinçais systématiquement l’appareil à l’eau douce et j’attendais qu’il soit complètement sec avant d’ouvrir le compartiment pour recharger la batterie.
  • Transport dans un étui de protection
    Pas question de balader l’appareil sans protection hors de l’eau, surtout quand on connaît la fragilité de l’écran. Résistant aux chocs et aux immersions en mer, le TG4 n’est pas résistant aux rayures ! Et pas sûr qu’il aime les grains de sable !
  • Gare au sable sous l’eau
    En snorkeling, j’ai toujours fait attention que l’appareil ne traîne pas dans le sol sableux…

Sinon, je suis très contente de mon achat et des photos que j’ai pu réaliser en étant « photographe sous-marin novice » !

poisson chirurgien appareil photo étanche

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !