Kyoto compte près de 1600 temples donc pas la peine de compter tous les voir, ni d’essayer d’en voir un maximum sur un minimum de jours, ce serait frôler l’orgie ou l’écœurement, d’autant plus que certains sont éloignés du cœur de la ville ! Evidemment, vous vous doutez bien que les temples de Kyoto classés « must to see » ou « incontournables » selon les guides touristiques sont pris d’assaut dès le matin et subissent un flux ininterrompu de touristes tout au long de la journée.

Pourtant, ce serait vraiment dommage de boycotter les temples de Kyoto les plus réputés car ce sont vraiment de petits bijoux. Croyez-moi, ce n’est pas trop dans mes habitudes de tenir de tels propos, moi qui suis allergique aux sentiers archi-battus.

Le Pavillon d’Or, l’un des temples de Kyoto les plus visités

Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1994, le Pavillon d’Or, dont le nom officiel est le Rokuon-ji Temple, attire aussi bien les touristes étrangers que les japonais, fiers de leur patrimoine. Et on les comprend car le Pavillon d’Or est un véritable bijou architectural : entièrement recouvert de feuilles d’or et surmonté d’un phénix, il se mire dans l’eau paisible de son étang, ce qui lui confère une élégance et une aura quasi solaires.

pavillon d'or temples de Kyoto

Incendié en 1950, le Pavillon d’ Or a été reconstruit à l’identique puis rénové en 1987 avec une couche de feuilles d’or plus épaisse. Ah j’oubliais de préciser que seuls les étages supérieurs sont recouverts d’or mais on remarque à peine que le rez-de-chaussée est resté en bois foncé.

Le Pavillon d’Or est tellement majestueux – tient-il d’un esthétisme divin ou d’un équilibre surnaturel ? – qu’il inciterait à une contemplation délicieusement apaisante si le site n’était pas pollué par les piaillements assourdissants de cette foule de touristes… Mais pourquoi tant d’acharnement contre les derniers coins de zenitude ?

Vous vous doutez que prendre une photo sans touriste du Pavillon d’Or, certainement l’un des temples les plus photographiés de Kyoto et du Japon, relève du défi impossible. À moins d’arriver tôt sur place : pas pile à l’heure d’ouverture car il y a déjà du monde qui se presse devant la porte d’accès mais bien avant. Quant au meilleur angle pour prendre une belle photo du Pavillon d’Or, c’est incontestablement depuis la rive d’en face, à l’entrée du parc. Impossible de rater l’endroit : c’est là que tout le monde pose pour avoir sa photo souvenir avec le Pavillon d’Or en arrière-plan.

Seul regret : qu’il n’y ait aucune possibilité de visiter l’intérieur du Pavillon d’Or.

foule entrée du pavillon d'or à Kyoto

 

Infos pratiques

  • Entrée : 400¥
  • Ouverture : tous les jours de 9H à 17H
  • Accès : conseillé en bus (le site, au Nord-Ouest de Kyoto, est un peu éloigné) qui vous déposera à quelques minutes à pied de l’entrée)
  • Arrêt de bus Kinkakuji-mae ou Kingaku-ji-michi

temple de Kyoto pavillon d'or

 

Le temple Ryoanji

Le Ryoanji Temple est incontournable non pas pour son temple mais pour son jardin. Mais il ne s’agit pas d’un jardin au sens traditionnel du terme. Ici point d’arbre ni de pièce d’eau. Uniquement 15 rochers entourés de mousse et posés sur une mer de graviers blancs parfaitement ratissés. Un jardin sec rectangulaire de 25 m de long sur 10 m de large. Symbole de pureté et de simplicité absolues. Épuré. Minimaliste. Représentation parfaite des principes zen du bouddhisme. Lui aussi inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco.
Le jardin intrigue, garde ses mystères.

ryonji temple kyoto

 

Sa particularité ? On ne peut jamais voir les 15 rochers en même temps, quel que soit l’endroit où on se trouve. Pas facile de prendre le jardin en photo dans son intégralité, même si un grand angle, ça aide !

Infos pratiques

  • Entrée : 500¥
  • Ouverture : tous les jours de 8H à 17H de mars à novembre et de 8H30 à 16H30 de décembre à février
  • Accès à pied depuis le Pavillon d’Or

Franchement ne manquez pas ces 2 temples de Kyoto qui n’ont pas volé leur réputation !

ryonjy temple buddha kyoto

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

2 Réponses

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.