Il existe 2 principales façons de voyager que tout oppose et franchement il est important de savoir ce qu’on attend d’un voyage pour ne pas mal le vivre.

Voyage organisé vs voyage indépendant

1/ Le voyage organisé

Formule rassurante tout inclus avec un programme clairement établi, un ou des hébergements définis, réservé auprès d’une agence de voyage, le voyage organisé permet de n’avoir rien à penser, rien à organiser, rien à penser et nous place davantage en position de « voyagé » que de « voyageur »

2/ Le voyage indépendant

Un vol sec acheté sur internet après avoir comparé les prix sur un comparateur de vols, une idée d’itinéraire plus ou moins floue, modulable à l’infini et ajustable sur place en fonction des envies. Généralement seules la première et la dernière nuit du voyage réservée sur internet directement auprès d’une guesthouse, d’un backpackers ou d’un hôtel de charme. Et un programme à inventer sur place au jour le jour.

Voyage indépendant

Le voyage indépendant = une liberté totale

Le voyage indépendant est une formule magique qui séduit tous ceux qui fuient les contraintes :

  • Une liberté totale. Aller où on veut quand on veut par le moyen qu’on veut. Aucune obligation de se plier à des contraintes d’horaires et de programme lors de ses vacances à l’étranger.
  • La possibilité de se créer sur place son voyage sur-mesure au fil des jours

Liberté du voyage indépendant

  • Un budget adaptable à ses finances. Ne pas être obligé de dormir dans un hôtel 3 étoiles standardisé si on préfère économiser pour pouvoir faire plus d’excursions. Ne pas être obligé de dormir dans un backpackers pas cher si on souhaite avoir un peu de confort. Pouvoir passer d’une chambre avec un simple matelas à une chambre de luxe selon ses envies du jour.
  • Vivre une aventure qui n’est pas écrite d’avance
  • Pouvoir quitter un endroit dans lequel on ne se plaît pas ou rester plus longtemps dans un endroit pour lequel on a un coup-de-cœur, avec pour seule contrainte le vol retour !
  • La possibilité de découvrir les endroits peu touristiques qui ne figurent dans aucune brochure touristique sans être obligé de se « coltiner » les passages obligés soi-disant incontournables et imposés par la dictature du tourisme de masse.

Le voyage indépendant c’est donc le Voyage avec un grand V, à condition d’en accepter certains aspects inhérents…

Exploration du Costa Rica

Pourquoi le voyage indépendant n’est pas pour tout le monde ?

Le voyage indépendant a beau être le symbole de l’aventure, il n’est pas adapté à tout le monde parce qu’il implique d’accepter et d’être capable de faire face aux imprévus et aléas liés à l’aventure, et dont on n’a pas toujours conscience :

  • Quand on voyage en transports locaux dans un pays, il faut être prêt à accepter que l’heure d’arrivée réelle à la destination finale ne correspond pas toujours à l’horaire annoncé. Par exemple, lorsque j’étais au Costa Rica, pour me rendre dans le Corcovado, je devais prendre le bus avec un changement de bus au beau milieu de nulle part. Et, le second bus n’est jamais passé !… Résultat j’ai dû trouver un plan B car je me suis retrouvée coincée à une station service alors que la nuit était tombée.

Attente du bus au Costa Rica

  • Quand on voyage en indépendant sans avoir réservé d’hôtel à l’avance, il ne faut pas stresser toute la journée en se demandant où on va dormir le soir… Il faut être prêt à ne pas baisser les bras en découvrant des « hotel full » partout dans la ville et de devoir visiter une bonne partie des hôtels de la ville alors que la nuit est déjà tombée. C’est ce qui m’est arrivé un jour en Afrique du Sud. Heureusement j’ai fini en désespoir de cause par dénicher une guesthouse très british et plutôt chic où la dame, voyant mon air dépité et ma tenue de globe-trotteuse peu adaptée à l’endroit, a eu pitié et m’a dégoté une chambre pour la nuit !

Guesthouse très british en Afrique du Sud

  • Il faut savoir accepter de ne pas dîner tous les soirs dans un resto digne de ce nom ! Au Costa Rica, j’ai toujours pris un plaisir fou à manger mon dîner à l’arrache assise par terre dans la chambre de ma guesthouse !

Repas par terre au Costa Rica

  • Il faut accepter de tomber parfois sur des guesthouses dont le standard de confort est loin de nos standards occidentaux. Au Costa Rica, à Puerto Jimenez, j’ai atterri dans une guesthouse « Cabina Brisa Del Mar » où les draps n’étaient pas vraiment clean et où j’ai dû prendre ma douche en la charmante compagnie d’insectes non identifiés…

Cabinas Brisas Del Mare

  • Il faut être prêt à organiser et à gérer tous les aspects du voyage : trouver les transports, les meilleurs moyens pour se rendre d’un point A à un point B, trouver son toit pour la nuit, organiser ses excursions, ce qui n’est pas de tout repos !

Organisation du voyage indépendant

  • Il faut être prêt à accepter de se tromper quand on n’a pas l’expérience d’un pays et qu’on n’est pas accompagné par un professionnel du voyage qui nous prend par la main pour nous montrer ce qu’il y a à faire et à voir…

Imprévus lors d'un voyage en indépendant

Je ne vous en ai cité que quelques-uns mais les imprévus lors d’un voyage indépendant sont nombreux. Il faut être prêt à les accepter et à y faire face, sans quoi le voyage peut devenir un cauchemar. Une certaine faculté d’adaptation est vraiment nécessaire pour voyager en indépendant. Tous ceux qui veulent des vacances oisives et sans nuages ne sont, je crois, pas faites pour le voyage sac à dos et risqueraient de ne pas apprécier cette façon de se voyager.

 

Il est important de bien se connaître et de prendre en compte tous les aspects du voyage indépendant afin de ne pas se tromper de façon de voyager ! Et je pense sincèrement, sans aucun jugement de ma part, que tout le monde n’est pas prêt à voyager en indépendant, et même que, selon les moments de sa vie, on n’a pas toujours la forme, les ressources physiques et le mental pour partir en indépendant…

Et vous, qu’en pensez-vous ?

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Oui, je veux un lien vers mon dernier article !