La Patagonie Argentine, un vieux rêve sans rides qui sommeillait au fond d’un tiroir… La Patagonie Argentine, un nom qui a lui seul, te propulse au-delà de l’horizon par delà les océans et les montagnes… Février 2017 : l’heure d’ouvrir le tiroir pour confronter mon rêve à la réalité, et quelle réalité !… Je suis rentrée depuis une semaine, mais j’ai encore la tête perdue dans l’immensité des steppes patagonnes, peinant quelque peu à ré-atterrir dans mon quotidien…

J’ai traversé l’équivalent de 7 fois la France

J’ai parcouru 7127 km. En pick-up aménagé. Loin de tout. Loin de tout ça. À ne penser à rien d’autre que vivre l’instant présent. Intensément. Passionnément.

traverser patagonie argentine van

J’ai roulé sur des routes droites sur plusieurs centaines de km

Oui des routes pareilles à un ruban asphalté se déroulant jusqu’à l’horizon, et même au-delà. À tel point que la plaisanterie récurrente était : « Tu vas tout droit, toujours tout droit, tu ne peux pas te tromper ! »

route droite en Patagonie

J’ai emprunté des routes mythiques et découvert l’immensité

La Ruta 3 pour descendre. Une partie de la Ruta 40 pour remonter. Et des pistes aussi, plein de graviers. J’ai plongé direct au cœur de paysages de sierra, de steppes et de montagnes. De paysages scotchant tellement ils sont grands. Immenses. Tellement immenses qu’ils te font te sentir ridiculement petits. Et te font ressentir toute la fragilité de l’être humain.

ruta 40 argentine

J’ai vu des couchers de soleil spectaculaires

Tous les soirs. Le feu dans le ciel d’un côté. Et de l’autre d’étranges et magiques faisceaux d’un rose et d’un mauve que je n’avais encore jamais vus.

coucher de soleil en Patagonie Argentine

J’ai rencontré des guanacos

En Patagonie Argentine, il y a plus de guanacos au km2 que d’habitants, c’est dire !

guanaco en patagonie argentine

J’ai vécu dans 8m2 pendant 3 semaines

Un test. je n’avais jamais voyagé ainsi. Le kiff absolu ! La liberté. Rien d’autre.

découvrir la patagonie en van aménagé

J’ai vu le Perito Moreno

C’était l’un des buts de ce voyage. Le Perito Moreno. De mes yeux. De mes propres yeux. Ce colosse de glace… Le seul au monde qui avance. Une journée à regarder ses cathédrales de glace gronder, s’effondrer. Une journée à admirer le charme de ses reflets bleutés. Une journée à ne pas croire que le front du glacier mesure 70 m de haut. Une journée où j’ai été émue comme jamais par cette merveille de la Nature.

patagonie argentine perito moreno

J’ai dormi à côté d’une colonie de lions de mer

C’est drôle les lions de mer. C’est juste génial de stopper ton véhicule au bord de la page et de dîner en les regardant.

colonie lions de mer patagonie

J’ai approché la cordillère des Andes

C’est tellement un truc de malade que je sais que je reviendrai l’admirer de plus près.

cordillère des andes

J’ai rencontré des colonies de manchots de Magellan

Des milliers. Un véritable peuple avec ses habitudes, ses mœurs. Que j’ai approché de très près.

manchots patagonie

J’ai dit « waouh ! » à tout bout de champ en Patagonie Argentine

Ce pays est un véritable ascenseur émotionnel. Tellement tout est surdimensionné. Tellement tout est d’une magie brute. Des steppes à la pampa. Du désert jusqu’aux plages. Des montagnes jusqu’aux champs. De la faune sauvage jusqu’aux habitants d’une gentillesse hallucinante.

patagonie argentine inoubliable

La Patagonie Argentine m’a marquée au feutre indélébile. Un voyage de dingue ou… quand la réalité dépasse le rêve. Comment vous dire… j’ai éprouvé la violence du vent patagon quand il secoue le van de toutes ses forces. J’ai mangé les meilleures framboises de toute ma vie. J’ai redouté tomber en panne sur les routes où tu croises 3 voitures sur 200 km. J’ai vécu le printemps, l’été, l’automne et l’hiver parfois sur une seule journée. Je me suis sentie au bout du monde. J’ai tant d’images qui se bousculent dans ma tête…
Bref… je suis partie en Patagonie Argentine. Et je crois bien que je n’en suis pas totalement revenue !

 

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

10 Réponses

  1. Alice

    Bon sang, je vibre rien qu’à lire ton texte! Comme je te comprends! La Patagonie, les grands espaces, la nature belle et insolente. Et en pick up aménagé, la classe absolue!
    Pas de petit tour par le Fitz Roy? (un bon prétexte pour y retourner!) Tu parles du vent Patagon, je m’en souviens de lui aussi et puis le Perito Moreno, nous aussi nous y avions passé la journée. Avec les enfants. Tous, scotchés par le spectacle magistral.
    Merci pour le partage de tes aventures!
    Le dernier article de Alice : Quand tu arrives en Inde…My Profile

    Répondre
    • Nath

      Ah le Fitz Roy, je devais aller à El Chalten mais ça rajoutait encore des km (déjà que pour aller au Perito Moreno, j’ai fait un petit détour de 1àà km !!) et la météo était pas top. L’un de mes regrets mais aussi un bon prétexte pour y retourner !!!

      Répondre
  2. Sylvie

    Waouh waouh waouh, j’en ai presque des frissons de te lire ! J’ai vraiment hâte de découvrir tout ça, et je comprends bien qu’une telle destination ça devait être vraiment grandiose… Juste magique ! Le genre de truc tellement dingue qu’on se dit que ceux qui ne l’ont pas vécu ne pourront jamais comprendre tout à fait, malgré les images et les mots qui les décrivent…
    C’est assez curieux car dans ta description il y a plein de similitudes avec mon ressenti par rapport à notre voyage en Afrique du Sud, même si ces 2 pays n’ont rien à voir… Disons qu’il y a des choses que je comprends parfaitement : moi aussi je me suis sentie toute petite parfois face à l’immensité des paysages, moi aussi j’ai eu peur de tomber en panne quand on roule pendant des kilomètres et des kilomètres sur une route (ou une piste…) avant de trouver une ville, et moi aussi j’ai eu bien du mal à me remettre dans la routine de mon quotidien !
    Bref, pour en revenir à ton voyage je suis vraiment impatiente de voir la suite en détail, car là tu m’a ouvert l’appétit et j’ai grand faim maintenant ! Merci pour cette belle mise en appétit, ça fait envie tout ça !
    Le dernier article de Sylvie : Nos vacances en 2017 : l’Afrique du SudMy Profile

    Répondre
    • Nath

      J’ai tellement de mal à atterrir que j’ai envie de repartir, surtout que 3 semaines dans un pays aussi gigantesque, c’est trop trop court !
      Oui cet article est une mise en bouche, histoire d’avoir le temps de trier mes 2 000 photos !

      Répondre
    • Nath

      C’est clair, c’est un voyage de dingue dont je ne suis pas prête de me remettre ! lol Oui le pick up aménagé c’est vraiment l’idéal pour voyager dans un pays comme l’Argentine. Certes la location n’est pas donnée mais quelle liberté ! Et puis pas de logements à réserver… Mais j’aurai l’occasion d’en reparler !

      Répondre
  3. Alexandra

    Tes photos sont juste superbes !!! Vraiment un vrai régal. La Patagonie nous fait de l’œil c’est certain et en ce qui me concerne particulièrement les pingouins…

    Répondre
    • Nath

      Merci Alexandra 🙂
      Cela faisait des années que la Patagonie me faisait de l’œil mais un voyage cela ne suffit pas, faut trop que j’y retourne !!!
      Pour les pingouins, je me permets une petite précision : ce sont des manchots. Pour faire la différence c’est facile : les pingouins = hémisphère Nord et les manchots = hémisphère Sud ! 😉
      En tout cas je vous souhaite d’y aller un jour, c’est exceptionnel !

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.