Tous les week-end ou presque, été comme hiver, printemps comme automne, je file là-haut dans mes fabuleuses montagnes du Mercantour. Et c’est comme ça depuis 2 ans, depuis que je me suis expatriée sur la Côte d’Azur. Si j’ai toujours eu le virus du voyage, aujourd’hui, j’ai attrapé un virus encore plus incurable : le virus de la montagne, des hauts sommets, entraînant une envie permanente de randonner sur les sentiers. À tel point que je me demande si une grande randonnée comme le GR5 ne procure pas des sensations plus intenses, des émotions plus fortes qu’aucun voyage lointain…

grande randonnée effort

Les sentiers de Grande Randonnée vs les treks du bout du monde

Pourquoi diable vouloir systématiquement traverser les océans, parcourir 10 000 km en avion pour aller randonner ou faire l’ascension de sommets à l’autre bout du monde dans des conditions pas toujours idéales vu que le voyage en avion impose des restrictions en termes de poids de bagages.
Résultat, pour un trek de 5 jours sur un voyage d’un mois, soit vous trimballez partout un matériel lourd et encombrant que vous n’utiliserez que pendant 1/6ème de votre voyage soit vous faites des compromis au risque de devoir affronter environnement et conditions climatiques rudes avec un équipement inadapté.

équipement trek

Quel masochisme alors que nous avons en France des sentiers de grande randonnée qui, même s’ils n’emmènent pas flirter avec les 6000 m d’altitude, permettent de découvrir un patrimoine paysager, naturel, culturel et humain exceptionnels ! Et largement capables de rivaliser avec les territoires du bout du monde ! Mais à force de penser que l’herbe est plus verte ailleurs, on ne se rend même plus compte que nous avons là, presque à notre porte des possibilités de « voyage extraordinaire » !

trek bout du monde

Le GR5, voyage à la découverte d’un monde extraordinaire

Pourquoi le GR5 ?

Il existe de nombreux sentiers de Grande Randonnée en France mais si je vous parle du GR5, c’est parce que ce sentier mythique de 2600 km ne fait pas dans la demi-mesure et offre l’évasion ultime tant recherchée par les voyageurs de tous bords, et à toutes les altitudes puisqu’il part des Pays-Bas pour atteindre la Méditerranée. Oui, rien que ça !

GR5 balisage

Bien sûr, je ne dis pas qu’il faut avaler d’une traite pendant vos congés les 2600 km du GR5, ce n’est guère envisageable à moins de prendre un congé sabbatique. Le but n’est pas de « faire » le GR5 pour l’accrocher à un ridicule palmarès de voyages mais de choisir un ou plusieurs tronçons en fonction de ses envies de dépaysement pour faire du « slow tourisme » et prendre le temps de découvrir une région à un rythme humain, celui de la marche…

slow tourisme
Traverser le massif verdoyant des Vosges, partir à l’abordage des crêtes du Haut-Jura ou effectuer un ou plusieurs morceaux de la « Grande Traversée des Alpes », nom donné au GR5 sur la partie située entre le Lac Léman et les rivages d’azur de la Méditerranée. Déjà rien que cette dernière partie fait 620 km : de quoi voyager dans un cadre plus que grandiose pendant 1 mois. Parce que c’est bien d’un voyage qu’il s’agit lorsqu’on s’embarque pour la « Grande Traversée des Alpes »… Un voyage extraordinaire…

massif du Mont Blanc

Le dépaysement offert par la Grande Traversée des Alpes

Vous avez besoin de cadres grandioses ?
Le GR5 vous en offre toute une palette avec :

  • les alpages de la Haute-Savoie,
  • les aiguilles et les glaciers impressionnants du massif du Mont-Blanc,
  • les lacs de barrage du Beaufortain,
  • les paysages fleuris du parc de la Vanoise
  • l’ascension du Mont Thabor
  • la blancheur vertigineuse des Ecrins
  • l’impressionnant parc naturel du Queyras
  • le sauvage parc du Mercantour
  • jusqu’aux plages de la Grande Bleue

paysage randonnée

Des forêts de sapins et de mélèzes, des canyons et des gorges, des cimes et des vallons, des alpages vert prairie, des torrents bondissant, des pierriers abrupts… aucun autre voyage ne déroulera sous vos yeux une telle diversité de paysages, vastes terrains de jeu grandeur nature, même si vous choisissez des destinations au nom exotique ou imprononçable…

paysage GR5

Les rencontres authentiques et chaleureuses chemin faisant

Vous pensez que les rencontres que vous faites en voyage valent tout l’or du monde ?
Le GR5 a également cet or-là et vous donne l’occasion d’échanger avec

  • des montagnards pure souche dont la peau semble avoir pris le relief des montagnes
  • des bergers veillant sur leur troupeau dans les alpages accompagné de leur patou
  • les habitants de hameaux perdus au fin fond des vallons qui connaissent des histoires incroyables à raconter en regardant un ciel criblé d’étoiles
  • des gardiens de refuge qui vous accueilleront à bras ouvert en vous parlant de ce renard qui leur rendent visite comme on rend visite à un ami…

bergerie GR5

 La faune sauvage croisée sur le GR5

Vous ne jurez que par les animaux sauvages comme lors d’un safari ?
Le GR5, sillonnant des territoires non apprivoisés, vous offre bien mieux. Combien de fois aurez-vous l’occasion :

  • d’assister aux jeux des marmottons,
  • d’approcher des bouquetins,
  • d’admirer des chamois détaler sur les névés
  • d’observer l’apparition fugace d’une hermine bondissant sur les rochers
  • de suivre du regard des papillons virevoltant…

bouquetin faune montagne

Le retour aux sources et aux plaisirs simples

Vous pensez que seul le voyage routard permet de se reconnecter à l’essentiel ?
Là encore, vous avez tort. Le GR5 vous offre cette liberté de :

  • bivouaquer au bord d’un lac d’altitude ou de dormir dans un refuge après avoir partagé un repas et une part de tarte aux myrtilles avec d’autres randonneurs
  • goûter l’eau des fontaines des petits villages
  • déguster un morceau de tomme acheté à la vacherie paumée sur le versant
  • admirer la voie lactée irisant la nuit noire
  • cueillir des fraises des bois, des framboises et des myrtilles
  • assister à la naissance d’un chevreau
  • acheter du bon pain cuit au feu de bois dans une boulangerie du siècle dernier
  • marcher pieds nus dans les alpages
  • vous déconnecter de vos portables, tablettes et autres ordinateurs pour vous reconnecter à l’essentiel
  • vivre au rythme de la nature et du soleil

tarte aux myrtilles

Sur le GR5, la nature livre ses trésors sans retenue. Une grande randonnée, c’est un voyage de caractère, chargé de promesses, de liberté, de sensations inoubliables, cultivant l’absolu avec panache et simplicité. Ce genre de voyage qui vous marque comme pourrait vous marquer un tour du monde. Parce qu’il vous faudra marcher, fournir cet effort rude doublant le plaisir de la découverte.
Parce qu’il est chemin avant d’être destination, le GR5 est un voyage d’une intensité rare…

GR5 refuge de Moëde Anterne

Et pourtant, moi la fille qui a toujours pensé que plus la destination est lointaine, plus intense est le voyage, jamais je n’aurais cru tenir de tels propos. Mais ça, c’était avant, avant que je ne comprenne que l’extraordinaire commençait à côté de chez moi et pas de l’autre côté de l’horizon !

GR5 paysage de montagne

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

8 Réponses

  1. Laurent

    Alors là, en effet, si le GR5 traverse les Vosges, il est incontournable 😉 En regardant le parcours détaillé, je peux même voir qu’il passe à tout casser à 10 bornes de là où j’ai grandi. Et évidemment, je ne connais pas le GR5 :-/
    Le dernier article de Laurent : Le marché afghan d’IshkashimMy Profile

    Répondre
    • Nath

      Je te confirme qu’il traverse les Vogesistan (si je rajoute un tel suffixe, ça va te motiver ;-)). Tu as grandi où ?
      Hé oui, on oublie facilement que près de chez soi, on a quand même des choses tip top à faire ! 😉

      Répondre
  2. Charlotte@Carnets de Voyage Photos

    Bonjour Nath,
    Merci pour ce très beau billet, et pour cette ode à la France et sa richesse ! Le GR5, c’est vrai, de par sa configuration Nord-Sud, offre un exceptionnel panel de culture, de terroirs et de paysages comme tu l’a si bien dit. Il y a aussi de nombreux autres sentiers du même type en France, comme le Chemin de Stevenson, ou encore le Chemin de Compostelle, qui gagne de plus en plus en notoriété, mais pas forcement auprès des plus jeunes. Et c’est dommage, car l’expérience est unique !
    A bientôt,
    Charlotte
    Le dernier article de Charlotte@Carnets de Voyage Photos : Téléphoner pas cher depuis l’étranger : nos bons plansMy Profile

    Répondre
    • Nath

      Bonjour Charlotte,
      Je pense que sur un blog de voyages il est tout aussi important de valoriser les richesses de notre territoire que celles de l’ailleurs 🙂 Tu as raison de souligner qu’il existe d’autres « grandes traversées » en fonction des attentes de chacun.
      Hélas, la randonnée et la marche à pied séduisent peu les jeunes : pas assez fun sûrement…

      Répondre
  3. Esther

    J’ai déjà connu des gens qui on fait le GR5, comme Piotr ! C’est un grand défis plein d’aventures, moi je suis totalement emballé par ce programme, reste à avoir du temps!! Parce qu’avec 3 enfants ce n’est pas facile !!

    Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.