La traversée en bateau de Siem Reap à Battambang est classé dans les Must du Cambodge, à juste titre, car le trajet est de toute beauté !
Toutefois, mieux vaut avoir en tête certains aspects et prendre quelques précautions avant d’embarquer pour cette aventure rock’n roll !

 

La traversée Siem Reap-Battambang N’EST PAS une croisière !

 

Le carrosse annoncé est en fait une citrouille !
Les vendeurs à Siem Reap vous évoqueront une traversée en vedette super-rapide et confortable mais sachez que, contrairement à ce qu’on vous fera miroiter, en arrivant à l’embarcadère, vous découvrirez que votre soi-disant vedette s’est transformée en un vieux rafiot…
Vous ne prendrez donc pas place sur de bons fauteuils moelleux mais sur des planches bancs en bois. Et si vous êtes grand, sachez qu’en raison de l’espace réduit entre les rangées de bancs, vos genoux heurteront forcément le banc de devant.

Traversée Siem Reap - Battambang

 

La traversée ne dure pas 5 heures mais plutôt entre 7 et 9 heures
Là encore, les vendeurs de tickets pour la traversée transformeront un peu la réalité pour vous convaincre… En fait la durée du trajet dépend de la saison – en saison sèche, le niveau de l’eau trop bas peut être problématique – et de la vétusté du rafiot – vous n’êtes pas à l’abri d’un moteur se mettant à toussoter et à jouer les capricieux en cours de route.

Paysage parsemé de jacinthes d'eau

 

Les prestations à bord sont réduites à leur strict minimum
Ne vous attendez pas, à bord, à bénéficier d’un service de restauration et de boissons.
Seule une pause est prévue en route pour vous permettre d’acheter de quoi manger et boire.

Au départ de Siem Reap

 

Conseils pour apprécier la traversée Siem Reap – Battambang

 

Arrangez-vous pour arriver dans les premiers à l’embarcadère
Il faut savoir que seront embarqués plus de voyageurs que de sièges assis (et inutile de compter le nombre de gilets de sauvetage) !
Une fois que tous les bancs seront occupés, les arrivants n’auront d’autre choix que de monter à l’étage du rafiot, l’étage étant en fait le toit constitué d’une plateforme en bois sans sièges ! Et je vous assure que quelle que soit la météo, mieux vaut être à l’abri à l’étage du dessous :

  • S’il pleut, les voyageurs sur le toit seront trempés jusqu’à la moelle des os
  • S’il fait un soleil torride, les voyageurs, au bout d’une paire d’heures, ressembleront à des écrevisses !

Vie au fil de l'eau

 

Prévoyez un petit coussin pour minimiser l’inconfort des bancs
Si la première heure, le manque de confort est tout à fait supportable, au bout de plusieurs heures, vous serez contents d’avoir un coussin sous vos petites fesses, surtout si vous êtes sujets au mal de dos.

Vie de famille sur le fleuve

 

Pensez à prendre encas et bouteille d’eau pour ne pas devoir faire le chameau !
Étant donné la chaleur, mieux vaut avoir suffisamment d’eau pour ne pas être victime de déshydratation. Des fruits frais et délicieusement sucrés achetés sur le marché pourront également être les bienvenus pour étancher la soif. Et un paquet de biscuits à grignoter ne sera pas du superflu.

Epicerie sur l'eau

 

N’oubliez pas k-way, chapeau et crème solaire
Au cas où vous seriez contraints de voyager sur le toit, le k-way, le chapeau et la crème solaire (selon la météo) seront tout simplement indispensables !

Maison sur pilotis

 

Vous voilà prêts à profiter d’une traversée pittoresque !

 

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre et que je vous ai donné toutes les astuces à connaître pour éviter que la traversée en bateau Siem Reap – Battambang ne se transforme en galère, vous allez pouvoir profiter de cette aventure sur l’eau !

Vie de famille

 

Le bateau, un moyen de transport privilégié pour les cambodgiens
Tout au long de la traversée, vous verrez, des habitants des rives du fleuve arrivent en barque pour monter à bord du rafiot. C’est pour eux un moyen de transport pratique.

Pirogue navette

 

À la découverte d’une vie au bord de l’eau
Grâce à la vitesse escargot du rafiot, vous aurez largement le temps de découvrir le quotidien des habitants des rives du fleuve. Vous serez les spectateurs privilégiés d’une vie au fil de l’eau… et vous verrez à quel point les conditions de vie peuvent être rudimentaires !

Conditions de vie rudimentaires sur le fleuve

 

Des paysages magnifiques et variés
Même si le trajet est un peu long, vous ne pourrez qu’admirer les paysages variés que vous allez traverser en longeant les rives du fleuves : canaux envahis de jacinthes d’eau, campagnes verdoyantes, mangrove, maisons sur pilotis…

Habitations le long du fleuve

 

La traversée Siem Reap – Battambang en résumé

 

La traversée Siem Reap – Battambang vaut vraiment le coup, à condition que vous soyez capables de supporter :

  • des conditions de transport loin d’être confortables (on a parfois plus l’impression d’être à bord d’un wagon à bestiaux que d’une soit-disant vedette)
  • les aléas de la navigation
  • des pannes presque inévitables vu la vétusté du rafiot

Néanmoins, si vous n’avez pas envie de subir un trajet aussi long, vous pouvez opter pour le bus Siem Reap – Battambang. Dans ce cas, pour voir à quoi ressemble une vie sur l’eau, je vous recommande d’aller visiter la forêt inondée de Phluk et son village flottant.

Pirogue sur le fleuve

A propos de l'auteur

Salut, moi, c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, chasseuse d’images addict aux grands espaces et à la faune sauvage. ICI je vous emmène AILLEURS pour rêver, farnienter, lézarder, barouder à la rencontre de notre monde, vous venez ?

5 Réponses

  1. Olivier

    En ce moment à Siem reap départ demain matin pour la ballade sur l’eau….
    Merci de ces conseils.

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir Olivier,
      Je te souhaite un très agréable périple au fil de l’eau. Contente si mes conseils ont pu te servir. 🙂
      N’hésite pas à venir nous raconter ton retour d’expérience !

      Répondre
  2. Lolo

    Dites-moi, Nath, a à qui vaut-il mieux s’adresser (quel vendeur et où) pour cette traversée grandiose ? j’aimerai être du voyage.

    Répondre
    • Nath

      Bonsoir,
      Je suis désolée mais je suis incapable de vous dire à qui s’adresser : je ne me souviens plus par qui j’étais passée. Je peux seulement vous dire que c’est sur place que j’avais trouvé et que cela avait été très facile à organiser.

      Répondre

Laissez un p'tit mot !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cochez cette case pour indiquer votre dernier article.