Que voir dans les Dolomites en hiver ? C’est la question incontournable si tu as décidé comme moi d’aller « te les geler » dans les Alpes italiennes au cours d’un road trip en fourgon aménagé en plein mois de février !

Les spots réputés en été valent-ils le détour ? Sont-ils aussi beaux, décevants ou encore plus magiques sous la neige ?

Je t’emmène découvrir 6 spots en images pour répondre à cette question « mais que voir dans les Dolomites en hiver ? »

à voir dans les dolomites l'hiver

Que voir dans les Dolomites en hiver ? Mes « must-to-see »

Lac Carezza / lago di Carezza en italien / Karersee en allemand

Le lac Carezza, situé en bordure de route, c’est la 1ère vraie étape de mon road trip en van dans les Dolomites en hiver.
Alors certes tu n’as pas la couleur bleu-vert du lac, ni le reflet des montagnes dans le lac. Mais sous le neige, ce lac a un charme fou !

Il ne faut pas hésiter à en faire le tour pour trouver les meilleurs angles pour les photos. Parce que seul bémol : il y avait des engins de travaux lorsque j’y étais et sur la photo, ça peut tout gâcher !

Bonne nouvelle !
Le parking, exorbitant en été, est gratuit l’hiver et constitue un bon spot pour la nuit pour le fourgon.

dolomites hiver lac carezza
dolomites hiver paysage lac carezza
givre lac carezza

Col Pordoï / Passo Pordoï en italien / Sass Pordoï en allemand

28 virages en épingle à cheveux d’un côté, 33 virages en épingle à cheveux de l’autre côté… Le col Pordoï à 2242 m d’altitude se mérite. Surtout quand tu n’as pas trop l’habitude de conduire un véhicule plus encombrant qu’une voiture.
Crois-moi dans certains virages je serrais très fort les fesses de peur que ça ne passe pas… Comme si ça allait changer quoi que ce soit !

Dans la liste des « Que voir dans les Dolomites en hiver ? », il y a peu de chances qu’on te parle du col Pordoï. Certes le cadre est magnifique avec ces grands blocs rocheux aux parois verticales mais le col Pordoï est plus une zone de passage qu’un but.

Et puis ce n’est pas le col Pordoï en lui-même qui m’a scotchée mais la vue panoramique que tu as tout en haut du funiculaire. Certes, le prix pique un peu (19,50€/pers)… Le prix à payer pour être catapultée en quelques minutes à près de 3 000 m d’altitude j’imagine ?…
Mais la sensation de « dominer les Dolomites » que tu as là-haut est indescriptible.

col pordoi dolomites italie
col pordoi dolomites hiver
vue funiculaire col pordoi italie

Cinque Torri

Plus caractéristique que les Cinque Torri, ce n’est pas possible ! Ces 5 pitons rocheux, visible depuis la route passant au col Falzarego, sont un petit chef d’œuvre de la nature.

Et sous la neige, les Cinque Torri sont encore plus beaux que l’été.

Bonne nouvelle !
En hiver, il est tout à fait possible d’aller aux pieds des Cinque Torri, soit raquettes aux pieds, soit en remontées mécaniques.
L’idéal est de garer ton fourgon la nuit sur l’un des parkings ou sur l’une des encoches de la route descendant du col Falzarego. Mais attention certaines entrées de parking ont une hauteur dissuasive si tu es en fourgon.

voir cinque torri hiver dolomites
cinque torri hiver
cinque torri dolomites italie hiver

Lac de Dobbiaco

Ah le lac de Dobbiaco ! La belle surprise de ce road trip en van dans les Dolomites…

En fait, à la base, le lac de Dobbiaco n’était pas du tout inscrit au programme. Mais c’est l’office du tourisme du Sud-Tyrol qui me l’a indiqué en raison de son caractère partiellement enneigé du moment.
Et effectivement, ce lac est un bijou de magie blanche dont il est possible de faire le tour à pied.

Bonne nouvelle !
Si tu veux passer une nuit dans un camping pour gérer l’intendance du fourgon ou du camping-car, le
camping Toblacher See, situé au bord du lac, est vraiment top. Accueil hyper chaleureux, sanitaires hyper clean et forcément… peu de monde en cette période !

lago di dobbiaco dolomites
dolomites hiver lac dobbiaco balade
lac dobbiaco hiver italie

Lac de Braies / lago di Braies en italien

Est-il encore nécessaire de présenter le lac de Braies ? Vu le nombre incalculable de fois où il a été photographié, ce lac ne connaît plus l’anonymat.

En revanche en hiver, ça change tout. Le lac de Braies disparaît sous une couche de glace et de neige. Aucune Barque. Cabane close. Le cadre est différent mais tout aussi grandiose.

On ne peut pas faire tout le tour du lac à pied mais « une moitié de tour » ce qui offre d’autres perspectives.

Bonne nouvelle !
Les parkings ne sont pas archi bondés comme en été. Et tu peux garer gratuitement ton fourgon, à condition de ne pas vouloir absolument être sur le parking le plus proche de l’accès au site.

lac de braies cabane hiver dolomites
dolomites hiver lac de braies
lago di braies dolomites hiver

3 Cime / Tre Cime en italien / Drei Zinnen en allemand

Les 3 Cime di Lavaredo, c’est l’emblème des Dolomites avec leur forme reconnaissable entre tous.

En été, il y a plusieurs façons d’accéder à la face Nord des 3 Cime, la face la plus spectaculaire.

Mais en hiver, c’est un peu plus compliqué… Bien sûr, tu peux toujours monter au refuge Auronzo en raquettes, mais de là tu ne vois que la face sud des 3 Cime. C’est-à-dire une montagne comme les autres.

Du coup, c’est vrai que c’est frustrant car tu ne peux pas aller au pied des 3 Cime. Sauf si bien sûr tu appartiens à la catégorie des montagnards et alpinistes chevronnés.
Mais…

Bonne nouvelle !
Il existe une possibilité de randonnée en raquettes te permettant d’avoir un plan large de la face sud des 3 Cime. OK, tu n’es pas à leurs pieds mais franchement ça le fait. D’ailleurs la photo ci-dessous a été prise de la rando que j’évoque.

tre cime di lavarado hiver dolomites

Comment choisir que voir dans les Dolomites en hiver ?

Les 6 spots mentionnés plus hauts sont les coups de ❤❤❤❤ de mon road-trip hivernal en fourgon. Mais ce ne sont pas les seuls sites qui valent le déplacement ! En fait, toutes les Dolomites sont sublimes et chaque parcelle de ce grand terrain de jeu recèle des petites merveilles. Même des endroits moins connus !

Mon conseil ? Suivre ses envies du moment pour mieux se laisser surprendre. Mais de toute façon, si c’est ta première fois dans les Dolomites, tu seras surpris. Même si tu as vu plein de photos avant ton départ, la réalité est encore mieux.
Les Dolomites en hiver, pour de vrai, ça envoie du pâté !

à voir dans les dolomites l'hiver

A propos de l'auteur

Salut, moi c’est Nath’, je suis une intermittente du voyage, addict aux grands espaces et à la faune sauvage. Sur mon blog voyage multidestination, j’aide les voyageurs à imaginer leurs prochaines aventures et à construire leur itinéraire. Des guides et des conseils précis pour éviter les stress inutiles… Des avis pour louer une voiture, prendre un billet d’avion pas cher, choisir un hébergement bien situé… La terre sur son 31 t’accompagne dans toutes tes envies de voyages.

Articles similaires

4 Réponses

  1. campone

    Pourquoi ne pas aller aussi dans la partie orientale du massif, les Dolomites frioulanes, dans les provinces d’Udine et de Pordenone, en région autonome du Frioul-Vénétie julienne?

    Répondre
    • Nath'

      Bonjour,
      Sur 10 jours il est impossible de découvrir toutes les Dolomites mais comme je cherchais un prétexte pour retourner dans les Dolomites, votre commentaire tombe à point-nommé !
      Vous connaissez bien les secteurs que vous citez ? Avez-vous des endroits ou des randos à me recommander particulièrement ?

      Répondre
  2. campone

    Avec les moteurs de recherche, « dolomites frioulanes », « forni di sopra », « sauris », « claut », « barcis », « piancavallo », « valtramontina ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.